La D1B Pro League a la réputation d'être une compétition plutôt physique et virile, où l'on joue plutôt sec sur l'homme. Nous avons tenté de calculer quels étaient les 15 joueurs les plus durs de la série. Voici le résultat...
 
On peut évidemment toujours discuter après coup sur le fait qu'une carte jaune ou rouge ait été ou non justifiée, mais sur une saison, le hasard n'existe pas vraiment. Les 15 joueurs qui suivent peuvent donc être considérés comme les plus 'durs' du championnat. Pour établir ce classement, nous avons compté 1 point pour une carte jaune, 3 points pour une double jaune (synonyme d'exclusion) et 5 points pour une rouge directe.
 
Ce qui donne le classement suivant :
 
11: Kader Keita (Westerlo): 8 jaunes, 1 double jaune
 
10: Georges Mikautadze (Seraing): 5 jaunes, 1 rouge
10: Nicolas Rommens (RWDM): 5 jaunes, 1 rouge
 
9: Sebastiaan Brebels (Lommel): 4 jaunes, 1 rouge
9: Jo Gilis (Lierse K.): 9 jaunes
9: Mathias Fixelles (Union): 9 jaunes
 
8: Xander Blomme Club NXT): 5 jaunes, 1 double jaune
8: Vinicius De Sousa Costa (Lommel): 5 jaunes, 1 double jaune
8: Gérald Kilota (Seraing): 5 jaunes, 1 double jaune
8: Teddy Teuma (Union): 8 jaunes
8: Siebe Van Der Heyden (Union): 8 jaunes
8: Yahya Nadrani (Seraing): 8 jaunes
8: Glenn Claes (RWDM): 8 jaunes
8: Scott Bitsindou (Lierse K.): 8 jaunes
8: Xander Blomme (Club NXT): 5 jaunes, 1 double jaune
 
Nous ne pouvons évidemment passer sous silence le cas de Formose Mendy, du Club NXT. Le défenseur sénégalais n'a été sanctionné que 3 fois cette saison mais a été exclu deux fois. Avec une carte jaune et deux doubles jaunes, il totalise 7 points.
 
Autre cas étonnant, celui de Sebstiaan Brebels, qui a quitté cet hiver Lommel pour l'Islande mais qui apparaît néanmoins à la quatrième place de notre classement final, aux côtés des deux joueurs qui ont reçu le plus de cartons jaunes cette saison : Jo Gilis et Mathias Fixelles.