Ces clubs ont un animal vivant comme mascotte

De nombreux clubs de football ont un animal dans leur logo. Le loup de l'AS Roma ou le renard de Leicester City par exemple. Souvent, ces mascottes sont représentées par une personne qui se promène dans le stade dans un grand costume. Mais certains clubs vont encore plus loin et ont un animal vivant comme mascotte.

Le club allemand du FC Cologne, où joue notre compatriote Sebastiaan Bornauw, est l’un des rares clubs d’Europe à posséder une telle mascotte vivante. Le bouc Hennes est présent sur la ligne de touche de chaque rencontre à domicile depuis 1950. A l’époque, le club a reçu un bouc comme blague de carnaval. Mais Cologne l’a immédiatement adopté. Ils lui ont également donné le nom du légendaire Hennes Weisweiler, ancien joueur et ancien entraineur du club. 70 ans plus tard, Hennes a eu de nombreux successeurs.
 
Cette semaine, cependant, le club a dit au revoir à Hennes VIII, qui a servi de mascotte entre 2008 et 2019. L'animal de 14 ans a dû être euthanasié pour des raisons de santé. Malheureusement pour l'animal, il n'a pas beaucoup profité de son statut l'année dernière. Il n'était en effet plus autorisé à apparaître dans le stade en raison de règles sanitaires strictes. Son successeur, Hennes IX, ne pourra pas non plus quitter le zoo de Cologne pour l'instant en raison de la crise du covid.
 

Kayla la rockstar

Si Cologne est fier de son bouc, d’autres clubs arborent un aigle dans leur logo ou dans leur nom. Aux Pays-Bas, les Go Ahead Eagles (Deventer) possèdent Harley, un aigle de mer à tête blanche. Le rapace survole le terrain avant chaque match à domicile.
 
À Crystal Palace, c’est Kayla qui joue les mascottes lors des matchs à domicile. L’animal est devenu célèbre même en dehors du stade quand le groupe Kings of Leon a utilisé la photo de Kayla sur la pochette de leur album "Only by the Night".
 
La Lazio, Nice et le Club America et Benfica ont aussi des aigles dans leur stade. Il y a quelques années, le Club America avait accroché une caméra GoPro au cou de sa mascotte durant un survol du mythique stade Azteca plein à craquer. L’aigle de l’OGC Nice a reçu le surnom de Mèfi, pour "Méfie-toi".
 

Un ours trompettiste

Pour terminer, direction l’Espagne et le club du Real Valladolid. Quand le Brésilien Ronaldo a racheté le club en septembre 2018, il voulait installer une mascotte plutôt inhabituelle afin de motiver les joueurs : un ours. Celui-ci pouvait réaliser toutes sortes de tours comme marcher avec une balle dans ses pattes ou même… jouer de la trompette.
 
Au final, l’ours n’est apparu que de manière ponctuelle. Cette saison-là, il n’a pas vraiment su remonter le moral des joueurs. Quelques jours après sa présentation à l’équipe, celle-ci a perdu 2-4 contre Valence.
 

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top