La chanteuse Barbara Pravi, qui représentera la France à l'Eurovision, s'est dite lundi fière et impatiente de participer au concours, dans un mois à Rotterdam (Pays-Bas).
A un mois de la finale, le 22 mai, "ce n'est pas de la pression que je ressens, c'est de l'impatience et de la joie", a confié l'artiste, lors d'une conférence de presse organisée par le groupe audiovisuel France Télévisions.

"Ce que je trouve merveilleux dans l'Eurovision, c'est que c'est une soirée où se réunissent toutes les langues et toutes les origines pour les offrir au monde", a expliqué la chanteuse aux origines multiples, souvent comparée à Edith Piaf et qui s'inscrit avec son morceau "Voilà" dans la grande tradition de la chanson française.
France Télévisions a prévu un important dispositif pour mobiliser le pays autour de la candidate, au-delà des 3 millions de téléspectateurs ayant suivi en janvier "Eurovision France, c'est vous qui décidez", qui avait permis de désigner la candidate.

Les animateurs Stéphane Bern et Laurence Boccolini (déjà en charge d'Eurovision France) présenteront le 22 mai sur France 2 la finale, pour laquelle Barbara Pravi est automatiquement qualifiée. Si ce sera la 6e fois pour l'animateur, ce sera une première pour sa nouvelle complice.

Auparavant, les demi-finales seront diffusées sur la chaîne France 4. Et France Télévisions a prévu toute une programmation dans la semaine qui précédera la finale, avec notamment des éditions spéciales de "20H30 le dimanche" et du feuilleton du 13H de France 2, des programmes courts sur France 4, et un documentaire inédit, "Barbara Pravi, voilà qui je suis" (sur France 4 le 20 mai, puis sur France 2, juste après le concours).