La 34ème et dernière journée de la phase régulière de la Jupiler Pro League a rendu tous ses verdicts. Après 9 duels qui ont vu les attaques s’en donner à cœur joie pour égaler le record de buts inscrits lors de la 33ème journée (39 buts). Désormais, on connait les participants aux Po1, aux Po2, aux barrages pour le maintien ou la montée et le descendant.
 
La Jupiler Pro League, millésime 2020/2021, a longtemps été qualifiée de folle, d’imprévisible, de déjantée, de surprenante, etc. Pourtant, à la lecture des verdicts finaux de la phase régulière de la JPL, il y a peu de place pour les véritables surprises. Seules la belle cinquième place du KV Ostende et la décevante septième place de La Gantoise peuvent, en fait être, qualifiées de pieds de nez aux pronostics par rapport aux prévisions de l’été dernier. Car des Po1 avec le Club de Bruges, l’Antwerp, Anderlecht et Genk n’ont rien d’incongru. Des Po2 avec Ostende, le Standard, Gand et Malines, ce sont finalement de belles affiches en perspectives. Et la relégation de Mouscron et la place de barragiste de Waasland-Beveren ne tiennent pas non plus de l’invraisemblable.
 
39 buts (bis)
 
Alors que la moyenne saisonnière de la JPL 2020/2021 a été de 2,98 buts inscrits par match, la 34ème journée, tout comme la 33ème d’ailleurs, a été beaucoup plus fertile en buts, puisque les marquoirs des neufs stades du week-end dernier ont tourné à 39 reprises, au rythme de 4,33 buts par match. D’aucuns craignaient que l’importance de l’enjeu tétaniserait les divers protagonistes lors des deux dernières journées, mais il n’en a rien été.
 
Paul Onuachu insatiable
 
Genk a perdu trois points à l’Antwerp dans un match qui avait un parfum de Po1. Mais cela n’a pas empêché Paul Onuachu, le goleador nigérian du Racing, de signer son septième doublé de la saison (en comptant son hat-trick contre Eupen le 6 janvier dernier). L’attaquant nigérian a eu un pied dans 46% des buts de son équipe et a tourné à une moyenne de 0,88 but par match. On peut parler d’explosion dans son chef, puisque la saison passée le même Onuachu avait signé une saison plutôt discrète à Genk avec seulement 9 buts à son compteur.
 
Raphael Holzhauser, meilleur passeur 
 
Contre le Standard à Sclessin, on a vu Raphael Holzhauser en mode bosseur, plus que passeur. Le médian autrichien n’a ainsi délivré aucune passe décisive puisque son équipe a été battue 3-0. N’empêche, l’ex-médian de Stuttgart et de l’Austria Vienne reste sur une saison remarquable. Avec 16 assists en une saison (mais aussi 16 buts marqués), le meneur de jeu du Beerschot affiche des stats qui le situent parmi les meilleurs éléments de l’histoire récente de la JPL. Au niveau des assists, Seuls Mbark Boussoufa et Franck Berrier ont fait mieux que lui (17 assists). Il a ainsi dépassé, par exemple, Marc Degryse (15 assists en 1999/2000) et Thorgan Hazard (14 assists lors de la saison 2013/2014).
 
Mouscron descend
 
L’Excel Mouscron a été défait 4-2 au Club de Bruges. Les Hurlus se sont battus pour tenter d’arracher leur maintien, mais ont finalement échoué. Ils terminent à la dernière place du classement et sont donc relégués. La saison passée, les Hennuyers avaient connu une saison tranquille et avaient obtenu une belle dixième place avec 36 points, soit 16 de plus que Waasland-Beveren, le dernier. Si l’équipe du Canonnier descend, elle le doit surtout à son catastrophique début de championnat (3 points sur 27 sous la férule de Fernando da Cruz). Car si le championnat n’avait débuté qu’à la dixième journée, L’Excel coaché par Jorge Simao aurait terminé à la 14ème place avec 28 points, avec 4 points d’avance sur Waasland-Beveren, 5 points d’avance sur Charleroi et 7 points d’avance sur le Cercle.
 
Top 4 : Bruges champion ?
 
Les Po1 débuteront le 30 avril prochain. Le titre, sauf scénario invraisemblable, ne peut échapper au Club de Bruges qui aborde ce tournoi avec 8 points d’avance sur l’Antwerp, 9 points d’avance sur Anderlecht et 10 points sur Genk. Or, il ne reste que 18 points à prendre ou à perdre. D’ailleurs, contre les équipes du top 4, les Blauw en Zwart ont signé un 12 sur 18. Par contre, la lutte pour la deuxième place s’annonce plus intense. Le RSC Anderlecht a pris cette saison 15 points ( !!!!) sur 18 contre les équipes du top 4, tandis que l’Antwerp doit se contenter d’un 6 sur 18 et Genk d’un … 3 sur 18