Le BLAST Spring Showdown se clôturait se week-end après une semaine de compétition. Au final, ce sont les G2 Esports et Gambit qui se sont imposés et qui sécurisent donc leur place pour les finales printanières du circuit BLAST.

Après une pause de deux mois, le circuit BLAST Premier reprenait ses droits la semaine passée avec le BLAST Spring Showdown. Au final, c’est une semaine de compétition pleine de surprises qui attendait les fans de la scène CS:GO. En effet, si les équipes de G2 Esports et Gambit se sont finalement adjugées des deux places victorieuses, cela s’est fait au détriment de cadors du jeu tels qu’Astralis et la Team Vitality, équipe française en pleine perte de vitesse.

En effet, ce sont plusieurs équipes de renom qui auront trébuché au cours de l’arbre à simple élimination qui était mis en place. Le premier tour de la compétition voyait le roster d‘OG, récemment remanié, s’imposer face aux Danois d’Astralis. Anciennement plus que redoutée par l’entièreté de la scène, la structure n’a plus ramené de trophée à la maison depuis son sacre en final de l’IEM – Global Challenge qui s’était déroulé en décembre dernier.

Dans le même temps, ce sont les français de la Team Vitality qui trébuchaient face à l’équipe sud-américaine de 9z Team, une équipe d’un niveau pourtant bien inférieur à ce à quoi les français nous avaient habitués. La ruche bat bel et bien de l’aile depuis quelques mois. Le roster, placé 2ème au classement HLTV en début d’année, poursuit sa chute et se retrouve maintenant en 8ème position. Nul doute que la mise sur le banc du Belge Nivera, 6ème homme fort de la composition, et le départ de RpK, joueur mythique de la structure, ont sûrement joué un rôle dans le parcours difficile que l’équipe connait actuellement. Espérons que le récent recrutement du jeune français Kyojin permettra aux abeilles de redresser le cap.

Les G2 Esports auront eu un parcours assez chanceux durant la compétition. Placée tour à tour face à Endpoint, OG, et Team Spirit, c’est avec brio que l’équipe a réussi à se hisser en haut de l’arbre, malgré quelques frayeurs. On se souviendra notamment de la première manche face à OG, remportée par JACKZ et ses coéquipiers après pas moins de 48 rounds disputés.

Pour le roster russophone de Gambit Esports, le chemin fut tout aussi tranquille, bien que les premiers du classement HLTV se soient vus attribués des adversaires d’un plus gros calibre. Eliminant d’abord les NASR Esports sur un score non négociable de 2-0, le roster s’oppose alors aux Brésiliens de Furia, qu’ils renvoient à la maison après 3 manches. Le dernier match des Gambit prend alors la forme d’un rematch de la finale de la dernière saison d’ESL Pro League, où l’équipe s’était incliné face à Heroic et à un cadiaN survolté. Pourtant, ce sont bien les russes, sur le toit du monde depuis leur victoire à l’IEM Katowice 2021 qui l’emportent. Score final : 2-1.

G2 Esports et Gambit rejoignent donc Na’Vi, Ninjas in Pyjamas, BIG Clan, Complexity, FaZe Clan et Evil Geniuses dans le groupe des équipes qualifiées pour les finales printanières. Un évènement dont l’enjeu ne doit pas être sous-estimé car en plus des nombreux points BLAST distribués aux participants, le gagnant repartira directement avec sa qualification pour la grande finale de 2021. Pas d’inquiétude pour les candidats malheureux, il restera encore quelques occasions, dont les finales automnales et la prochaine saison de l’ESL Pro League pour se qualifier à cet évènement majeur.

Copyright visuel : BLAST Premier