Ce dimanche 2 mai c’est la finale du championnat du monde de snooker. Ce tournoi, qui ces dernières semaines fut riche en surprises et moments forts, pourra-t-il aussi faire opérer le charme pour les deux derniers jours de compétition ? Nous en sommes convaincus, car l’enjeu est énorme.
Toute l'attention lors des Championnats du monde de snooker à Sheffield s'est portée sur les performances de trois ténors : le n° 1 mondial Judd Trump, qui a remporté pas moins de onze tournois au cours des deux dernières saisons, l'homme en forme Neil Robertson et Ronnie O'Sullivan, la star mondiale de ce sport, plus connu sous le nom de "The Rocket". Mais les trois favoris sont tous tombés avant même le stade des demi-finales! 

O'Sullivan a perdu de façon surprenante son huitième de finale contre Anthony McGill, le 16e mondial. Son deuxième match du tounroi commençait pourtant bien: après cinq jeux, le tenant du titre menait 4-1. MaisMcGill s'est ensuite réveillé et a soudainement gagné presque toutes les manches jusqu'à ce qu'il ait une avance de 5-10. O'Sullivan renversait à son tour complètement la situation : 11-10. Mais pendant sa remontada, le maître avait perdu trop de force et de concentration, si bien que McGill a pu faire 12 -13 dans le tout dernier jeu. Dommage pour O'Sullivan qui ne pourra pas égaler le record de sept titres de champion du monde de Stephen Hendry.

Malgré son impressionnante victoire contre le champion, Anthony McGill a craqué en quart de finale contre Stuart Bingham. Le match fut extrêment serré. Mené 4-6, l'Écossais a sorti un superbe jeu pour reprendre le dessus (10-7). Mais le Britannique a répondu de manière encore plus incroyable en remportant les 5 manches suivantes. McGill est ensuite revenu à 12-12, mais c'est finalement Bingham qui s'est qualifié pour les demi-finales dans la toute dernière manche.

Robertson et Trump tombent aussi

Neil Robertson, "The Thunder of Down Under", a remporté son deuxième match et s'est qualifié pour les quarts de finale. Il y a affronté l'Anglais Jack Lisowski le week-end dernier dans un match passionnant. Lors des premières manches,Lisowski a donné une bonne impression et il semblait être capable de suivre Robertson. Mais lorsque Robertson s'est un peu réchauffé, la différence de classe entre les deux hommes est devenue évidente. Roberson a gagné confortablement contre Lisowski 13-9.

En quarts de finale, il s'est retrouvé face à Kyren Wilson, 6e mondial et finaliste de la Coupe du monde de l'année dernière. Les deux hommes se sont bien tenus en début de match, jusqu'au score de 8-8. C'est là que Wilson a enclenché la vitesse supérieure. L'Anglais a gagné 5 manches à la suite, ne laissant rien à l'Australien. Avec 13 manches à 8, Wilson est passé en demi-finales. 

Judd Trump, l'actuel n° 1 mondial, a traversé le début tournoi comme une formalité. Il a battu son compatriote Liam Highfield en huitième de finale sur le score sévère de 10-4, avant de s'imposer 13-8 contre David Gilbert. Mais la confiance peut jouer des mauvais tours. En quart de finale, Trump a laissé filé son adversaire Shaun Murphy (10-6). Il a ensuite réalisé un fantastique come-back pour égaliser à 11-11. Mais Murphy n'a pas laissé pas sa chance: en remportant les deux manches suivantes, le champion du monde 2005 a terrassé le n° 1 mondial pour se hisser en demi-finale.

Un autre duel titanesque était au programme dès les huitièmes de finale de ce championnat du monde de snooker. Le triple champion du monde Mark Williams a affronté le quadruple vainqueur du classement général John Higgins. C'est ce dernier qui a dû faire ses valises. Williams a fait la différence dans certains moments cruciaux du match contre l'expérimenté Higgins et a gagné 7 - 13. Mais à la surprise générale, Williams s'est fait étrillé 13-3 en quart de finale par Mark Selby. Pas rancunier, le champion du monde 2018 a reconnu la supériorité de son adversaire. "Il m'a totalement surpassé", a déclaré Williams à propos de Selby. "S'il continue à jouer comme ça, il est meilleur que n'importe qui d'autre, et je pense qu'il va gagner".

Des demi-finales passionnantes

Les demi-finales étaient donc 100% anglaises. Mark Selby a éliminé Stuart Bingham 17-15. Le match fut un marathon, puis les opposants ne sont pas lâchés jusqu'à 14 manches partout. Ensuite, le premier a pris ses distances à 16-14, et le second n'a pu revenir au score.

Shaun Murphy s'est lui imposé 17-12 face à Kyren Wilson, après s'être remis d'un déficit de 4-10 puis 9-12. Sur les quinze dernières manches, "Le Magicien" en a gagné treize. Il a terminé en beauté, avec des breaks de 76, 78, 91, 117, 77 et 58 dans les six dernières. 
 
Selby, 37 ans, peut remporter la Coupe du monde pour la quatrième fois. Le nom de Murphy figureé également au tableau d'honneur. En 2005, il s'était fait connaître du grand public en se qualifiant, puis en remportant la compétition à seulement 22 ans. Mark Selby et Shaun Murphy se disputeront le titre de champion du monde de snooker dans un best of 35, dimanche et lundi au Crucible Theatre de Sheffield.

Sans Luca Brecel
 
Pour la deuxième année consécutive, notre fierté belge du snooker, Luca Brecel, n'était pas présent au championnat du monde. Brecel s'est incliné douloureusement contre l'ancien champion du monde Stuart Bingham lors du dernier tour préliminaire, malgré un bon début de match. "Bingham était plus fort que moi sur les longs pots", a déclaré Brecel à la presse après coup. "Parfois, j'ai aussi manqué de chance. Mais je rentre chez moi avec un bon sentiment", a conclu Brecel, qui a suivi le tournoi depuis son domicile à Dilsen-Stokkem.
 
Test réel avec du public
 
Le tournoi est diffusé en direct par Eurosport. Le spectateur attentif a pu remarquer que du public était présent. Le gouvernement britannique a en effet décidé d'expérimenter le retour du public lors de ces championnats du monde de snooker à Sheffield. Les spectateurs devaient présenter un test covid négatif avant de pouvoir acheter un billet. De plus, ils devaient se tester à nouveau quelques jours après leur participation.
 
Durant la première semaine, environ un tiers du Crucible Theatre de Sheffield était rempli, soit environ 980 places. Au deuxième tour, la jauge a été portée à la moitié de la capacité disponible. En quarts et en demi-finales, les organisateurs sont passés aux trois quarts. La finale se jouera, quant à elle, à guichets fermés, aujourd’hui et demain. Les règles sanitaires étaient toutefois très strictes. Ainsi, masque et distanciation sociale étaient de rigueur pour tout monde, tandis que certaines catégories de personnes comme les femmes enceintes et les moins de 18 ans n’ont pu assister au tournoi.
 
Le public est attendu avec impatience pour les finales qui promettent d’être spectaculaires, ne serait-ce qu’en raison du prize-money. Le champion du monde gagnera 575 000 euros et le finaliste perdant recevra 230 000 euros.
 
Suivez le championnat du monde de snooker sur Eurosport 1 ou où que vous soyez via Pickx.be ou l'application Pickx de Proximus. Via le TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard, et via le site ou l'application jusqu'à 7 jours, quand vous le souhaitez !