Victorieux de Genk le week-end dernier, l’Antwerp a terminé la phase classique à la 2e place, à 16 longueurs de Bruges. Le Great Old se positionne comme le favori pour décrocher le deuxième ticket en Champions League.
L’Antwerp et la C1, c’est une vieille histoire. Pas tant qu’elle dure depuis longtemps, mais plutôt que cela fait une éternité que le Matricule 1 ne l’a plus disputée. C’est bien simple, le Great Old n’a disputé la prestigieuse Coupe d’Europe des Clubs Champions qu’à une seule reprise… en 1957 ! Voilà donc 64 ans que le club anversois attend de regoûter aux joutes européennes de la plus prestigieuse des compétitions européennes.
 
A l’époque, le parcours avait été bref mais intense. Pour son entrée en lice, l’Antwerp avait hérité du Real Madrid, double tenant du titre. Au match aller, les Madrilènes s’étaient imposés 1-2 devant les 55.000 spectateurs que le Bosuil pouvait alors accueillir. Au retour, le match avait été moins serré puisque les Espagnols avaient humilié les Belges sur le score de 6-0. Merci, au revoir. Fort heureusement, l’Antwerp version 2021 semble mieux taillé pour la C1.
 
Une équipe physique
 
Ce qui pourrait faire la grand force de l’Antwerp dans le sprint final, ce sont les qualités physique de son effectif. En fin de saison, pour savoir donner le dernier coup de rein nécessaire, les joueurs doivent savoir se faire violence. Et du côté d’Anvers, on a justement des joueurs qui aiment s’appuyer sur l’athlétique. Des garçons comme Lamkel Ze, De Laet, Verstraete ou Mbokani sauront sortir les muscles.
 
Aller chercher Bruges sera compliqué, quand bien même l’écart a été réduit à 8 points. Mais pour tenir Anderlecht et Genk éloignés, savoir rentrer dans le lard des adversaires sera bien nécessaire. Récemment, les Anversois l’ont prouvé en renversant Genk dans les ultimes minutes de leur confrontation. Un avant-goût de ce que seront les play-offs de l’Antwerp ?
 
L’expérience de Vercauteren
 
A ce niveau de la compétition, un autre élément important, c’est l’expérience. Savoir comment aborder ces rencontres, comment les gérer au fil des minutes, savoir rester calme… Des qualités importantes pour garder la tête froide dans ces matchs rendus encore plus décisifs avec la réduction du nombre d’équipe.
 
Et ces qualités, Franky Vercauteren les a. Avec Genk, il avait parfaitement maîtrisé ses play-offs pour mener les Limbourgeois au titre. Tout risque d’aller très vite dans ces play-offs 1 tant les écarts sont serrés. Il conviendra donc de savoir avec perfection où l’on met les pieds pour ne pas se les prendre dans le tapis.
 
Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.