Le Lierse Kempenzonen a réussi à nouveau à ne pas revenir bredouille de son déplacement au stade du Pairay. Après une victoire au premier tour (1-3), cette fois, le duel s’est terminé sur la marque de 0-0. Ce nul blanc traduit la bonne organisation défensive des Campinois et le manque de créativité des Liégeois.

Ce partage est évidemment un bon résultat pour le Lierse Kempenzonen qui pour la deuxième fois en trois matches est parvenu à prendre un petit point. Il montre à nouveau, que malgré des moyens limités, Tom Van Imschoot est capable de mettre sur pied une organisation défensive solide. Mais le bât blesse depuis quelques semaines au niveau offensif.

Ainsi, pour la cinquième rencontre d’affilée, le Lierse K. n’est pas parvenu à marquer. Le dernier but des Lierrois en 1B date du 5 mars lorsque Allach avait ouvert la marque contre l’Union St-Gilloise. Les Bruxellois s’étaient finalement imposés 1-3. Un mois et demi plus tard, l’attaque du Lierse en est déjà à 532 minutes sans inscrire le moindre but.

Pas la plus mauvaise attaque

Au cours de la saison, le Lierse K. est resté offensivement muet lors de 14 de ses 27 matches. C’est donc plus de la moitié de ses rencontres. Et pourtant, l’avant-dernier de la 1B n’a pas la plus mauvaise attaque de la série. Cet honneur peu enviable revient au Club NXT qui, s’il n’est resté muet qu’au cours de 9 matches, n’a inscrit que 22 buts (alors que le Lierse K. en a marqué 25).