Matthias Casse a été battu en finale de la catégorie des moins de 81 kg, lors de la 2e journée de la 70e édition des championnats d'Europe de judo, samedi à Lisbonne. Il offre malgré tout la première médaille de cet Euro à la Belgique.
La victoire est revenue à Vedat Albayrak (IJF 3), récent vainqueur du Grand Chelem d'Antalya. Le Turc a pourtant reçu deux avertissements, contre un au Belge, au moment où le combat, assez fermé, est allé dans le golden score.
Après 2:11 en prolongations, le Belge, pourtant performant lorsqu'il fallait contrer le Turc, a encaissé un ippon fatidique (uchimata), synonyme de défaite et de médaille d'argent.
C'était le second duel entre les deux hommes après celui remporté par le Turc de 27 ans au GP d'Agadir début 2018. Médaillé de bronze aux Mondiaux de 2018, Albayrak n'était encore jamais monté sur un podium continental.
Le numéro 1 mondial sans discontinuer depuis sa victoire dans le Grand Chelem de Paris en février 2020, a battu en demi-finales le Bulgare Ivaylo Ivanov (IJF 11), qu'il avait dominé dans quatre de leurs cinq combats précédents. Il a bénéficié de la disqualification (trois avertissements) de son adversaire après 3:27 dans le golden score.
Casse s'était défait de même manière du Bruxellois Sami Chouchi, 16e mondial, dans une finale de tableau (quarts de finale) très attendue mais décevante au final. Chouchi a été disqualifié, après son 3e avertissement (shido) pour non combativité, après 1 minute et 13 secondes dans le golden score. Le protégé de Mark van der Ham s'est montré le plus déterminé et a pris souvent l'initiative ce qui se traduisit par deux shidos adressés à Chouchi dès la mi-combat. La fin de la rencontre s'est surtout située au niveau du kumikata, la prise du kimono adverse, les deux judokas ne parvenant pas à surprendre leur adversaire et marquer le moindre avantage.
Dispensé de premier tour, le champion d'Europe 2019 (Minsk) a sorti au 2e tour le Turc Muhammed Koc (IJF 55), comme en novembre dernier à l'Euro de Prague où il s'était paré de bronze. Un premier waza ari, après 1:15, était suivi d'un autre au sol (ippon) juste avant la fin du temps imparti (3:58).
L'Anversois de 24 ans, qui a également été vice-champion du monde à Tokyo en 2019, a ensuite dû batailler 9 minutes 17 (5:17 au golden score) pour venir à bout de l'Azerbaïdjanais Hidayat Heydarov (IJF 76) sur waza ari, sans jamais avoir pu placer une véritable attaque.