Décidemment, le Tour de Turquie réussit bien au sprinteur belge Jasper Philipsen. Le coureur d’Alpecin-Fénix a une nouvelle fois devancé tous ses concurrents et s’adjugent une seconde victoire d’étape.
Il ne s’arrête plus. Jasper Philipsen a remporté la 7e étape du Tour de Turquie (2.Pro). Samedi après 180 kilomètres entre Marmaris et Turgutreis, le Belge a récidivé après sa victoire de la veille. Il a devancé l’Allemand André Greipel (Israël-Start Up Nation) et le Britannique Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step).
 
Pourtant, cette victoire a bien failli échapper au sprinteur belge de 23 ans. En effet, à seulement 6 kilomètres de l’arrivée, Shane Archbold (Deceuninck-Quick Step) est parti tout seul devant en profitant d’une longue descente pour faire la différence. Résultat, les équipes ont dû mettre le paquet pour le reprendre, grillant du coup une partie de leurs réserves pour emmener le sprint.
 
La loi des séries
 
Mais, alors que l’échappée de Archbold aurait pu servir à Mark Cavendish, déjà vainqueur à trois reprises sur ce Tour de Turquie, Jasper Philipsen a su faire parler sa puissance pour décrocher la 7e victoire pro de sa carrière, la 3e de la saison et donc la seconde de suite sur cette épreuve.
 
Philipsen est l’un des hommes en forme de l’équipe Alpecin-Fénix en ce début de saison avec l’inévitable Mathieu van der Poel. Au classement du meilleur sprinteur, Philipsen pointe à la seconde place du classement avec seulement un point de retard sur Cavendish (69 contre 68).
 
La dernière étape emmènera les coureurs ce dimanche entre Bodrum et Kusadasi, soit 160,5km, ponctué de deux sprints intermédiaires avant une arrivée un peu vallonnée. Si Philipsen veut repartir avec le maillot vert, il devra surtout miser sur ces deux animations de milieu de course.