Dans un précédent dossier intitulé “La stratégie Pokémon: bases & prérequis“, les premières pages du livre de la stratégie Pokémon ont été tournées en mentionnant notamment des notions basiques telles que les statistiques, le moveset ou encore la table des types. Aujourd’hui, on va un peu plus loin pour vous permettre de mieux maitriser vos petits compagnons lors des combats que vous disputerez.

Attention, la lecture suivante nécessite donc la compréhension de ces points primordiaux, auquel cas, vous vous sentirez comme un Magicarpe devant un Léviator (avec pour seule possibilité, l’attaque ‘Trempette’ infligeant 0 de dégâts…).

Au programme, seront explicitées tout d’abord les notions que nous n’avons pas eu le temps d’aborder au cours du dossier précédent, tels que les objets & les natures.

Nous continuerons par exploiter le potentiel de certains Pokémons à travers des rôles-clés, qui nécessitera la compréhension d’un lexique typiquement anglophone, ainsi que le tier-stratégique auquel ces derniers appartiennent.

De la première à la dernière génération

Au cours du premier dossier, nous avons vu les notions de base, propres à la première génération. Mais qu’en est-il de la stratégie à la huitième et actuelle génération ? Passons en revue ces changements qui ont sérieusement altéré le métagame (l’ensemble des stratégies et des méthodes trouvées par les joueurs, au-delà de ce que les développeurs avaient prévu; ndlr) :

– Le registre des Pokémons (ou Pokédex) passe de 151 Pokémons (1ère génération) à 898 créatures. Imaginez les multiples possibilités que cela offre aux combats! Leur tier-stratégique, ou le moyen de classer ces créatures en catégories, a évolué en fonction de la puissance de ces Pokémon et de leur taux d’utilisation par les joueurs.

-La statistique ‘Spéciale’ est scindée en deux : la Défense Spéciale et l’Attaque Spéciale, et ceci depuis la deuxième génération.

– La table des éléments passe de 15 à 18 types élémentaires : A ceux de base, seront ajoutés chronologiquement les types Acier, Ténèbres (à partir de la 2ème génération) et le type Fée (depuis la 6ème génération). Nous vous redirigeons vers la table des types pour comprendre quelles sont les faiblesses/résistances de chacun.

-164 attaques sont disponibles pour la 1ère génération. Ce nombre passe à 744 dans la dernière version du jeu.

-Plus d’objets stratégiquement exploitables sont disponibles.

-Depuis la 6ème génération, co-existe une particularité à chaque génération telles que la méga-évolution, les capacités Z ou le Gigamax. Ces mécanismes étant propres à chaque génération, nous ne les aborderons pas dans ce dossier.

Les natures

Chaque Pokémon est né, depuis l’oeuf, avec une nature déterminante qui permet de booster une statistique, qui y rajoute 10% de points au cours de son élevage. Un Pokémon de nature Solo, Brave, Rigide ou Mauvais aura par exemple tendance à avoir 10% de points de plus dans la statistique Attaque. Cependant, l’une de ses 4 autres statistiques baissera de 10%. L’objectif dans l’élevage de ce Pokémon (que nous verrons plus précisément au cours du prochain dossier), est de faire croître la statistique d’un Pokémon dans laquelle il est déjà fort pour l’augmenter brièvement au niveau 100. Un Ectoplasma avec 300 d’Attaque Spéciale au niveau 100 aura 330 s’il possède la bonne nature ; un avantage qui peut se révéler décisif dans certains situations …

Les objets tenus

A partir de la deuxième génération, un Pokémon peut s’équiper d’un objet trouvable dans les nombreux jeux de la licence et l’exploiter un minimum en tant qu’aide. Une aide qui peut se révéler efficace si elle est utilisée à un moment critique, parfois nécéssaire pour sauver un combat sur la longueur.

En tournoi, chacun de vos six Pokémons peut en tenir un mais il doit être différent de l’un à l’autre, d’où l’intérêt de composer une team ou chaque créature de poche possède son propre rôle et donc son propre objet.

Voici une liste des objets les plus usités :

Les Lunettes Choix/Mouchoir Choix/ Bandeau Choix. Ce sont les objets utiles par excellence pour maximiser une statistique offensive au choix. Les Lunettes Choix multiplient la statistique Attaque Spéciale, tandis que le Mouchoir Choix augmentera la Vitesse et le Bandeau Choix l’Attaque. Ils permettent de multiplier chacun une statistique offensive par 1,5 mais ne permettent au Pokémon de n’utiliser qu’une seule attaque (ré-actualisable à chaque changement/switch du Pokémon).

La Ceinture Force permet de résister avec 1 seul PV à une attaque vous mettant OHKO (One Hit Knock-Out, K.O en un coup).

L’Orbe Vie (Life Orb) vous permet d’infliger 30% de dégâts supplémentaires en utilisant une Attaque Physique ou Spéciale. Cependant, vous devrez sacrifier à chaque attaque 10% de vos PV pour qu’elle soit effective.

La Veste de Combat permet quant à elle d’augmenter la Défense Spéciale de 50% mais vous empêche d’utiliser des attaques de statut (entendez par-là des attaques modifiant des statistiques).

L’Herbe Pouvoir permet de charger et d’attaquer en un tour avec une attaque qui nécessite normalement deux tours (soit un de chargement et un d’attaque).

A ces objets se rajoutent d’autres de nature plus défensive, tels que les Restes (permettent de régénérer à chaque tour 1/16 de la vie du Pokémon), les baies à usage unique en combat (qui ont des effets divers depuis la guérison d’une altération de statut, la récupération des PV quand ils sont inférieurs à la moitié des HP totaux ou encore la réduction de moitié des dégâts infligés par une attaque super efficace), le Casque Brut (porté par un allié, il enlève jusque 1/6 des PV de l’adversaire après l’une de ses attaques physiques) ou encore les Grosses Bottes (celui qui les portent ignore l’effet de ceux qu’on appelle les Entry Hazards).

Les rôles stratégiques

Mais comme on vous l’expliquait plus tôt, ces objets prennent tout leur utilité lorsqu’ils sont alliés au bon Pokémon, et que vous faites preuve d’une vision de jeu plus globale.

Les Objets Choix seront généralement utilisés pour un sweeper physique ou spécial. De l’anglais “libéro physique (ou spécial)” son but est de maximiser les dégâts aux adversaires, combinant une bonne vitesse et une bonne statistique d’Attaque et/ou de d’attaque Spéciale, éliminer l’adversaire en une attaque ou deux serait son idéal. C’est un Pokémon généralement plus faible dans les autres statistiques et dont il est, généralement, plus facile de le prendre sur la longueur. Des exceptions de sweepers ayant des excellentes statistiques générales existent. Les Objets Choix vont permettre de multiplier une statistique d’Attaque ou d’Attaque Spéciale déjà forte pour mettre l’adversaire K.O en un tour. Les Mouchoir Choix vont permettre à un Pokémon moyennement rapide mais fort en statistiques physiques et/ou spéciales de surprendre par la vitesse son adversaire.

Il existe plusieurs types de sweepers, qu’ils soient physiques ou spéciaux, en voici quelques-uns expliqués :

Le Sword Dancer est l’utilisateur type de l’attaque Danse-Lames ; une attaque permettant d’augmenter à chaque utilisation sa statistique Attaque de 2 points. En ayant bien chargé de Danse-Lames votre sweeper physique, il se révélera être une véritable machine de guerre outrepassant les murs adverses et pouvant affaiblir sur la longueur de nombreux ennemis. Un Carchacrok ou un Cizayox seront d’excellents sword dancers.

Le Dragon Dancer est un Pokémon qui utilise l’attaque Danse Draco à bon escient, augmentant l’attaque et la vitesse du porteur de 1 niveau par usage. Des Pokémon tels que Dracolosse, Altaria ou Dracaufeu en seront les principaux utilisateurs : ils permettront de tenir l’adversaire sur la longueur en augmentant sur plusieurs utilisations les statistiques des porteurs, qui sont déjà généralement intéressantes.

Le Choice Bander est l’utilisateur typique du Bandeau Choix, objet permettant de n’utiliser qu’une seule attaque mais d’augmenter de 50% la statistique Attaque du porteur. Métalosse ou Cizayox en sont des exemples probants.

Le Choice Specs est le sweeper spécial portant les Lunettes Choix et n’utilisant qu’une seule attaque tels qu’Ectoplasma ou encore Gardevoir.

Le Calm Minder est le sweeper spécial utilisant à bon escient l’attaque Plénitude pour augmenter et son Attaque Spéciale et sa Défense Spéciale de 50%. L’attaque Plénitude pouvant servir aussi pour certains stallers tel que Suicune, il sera considéré qu’un Pokémon comme Alakazam se révélera être un très bon Calm Minder.

D’autres catégories de sweepers existent tels que le Curser (utilisant l’attaque Malédiction pour booster ses statistiques), le Glass Canon (celui qui fait le plus de dégâts à l’adversaire avant d’être K.O, généralement à la Défense faible) ou encore le Life Orber (utilisant l’Orbe Vie).

Passons maintenant aux rôles dits stratégiquement défensifs! Appelés “Stallers“, leur but défensif consiste à rester le plus longtemps possible sur le terrain et à tenir les coups. Généralement associés à un grand nombre de PV et à des bonnes Défenses (autant physiques que spéciales), ils épaulent les sweepers à bloquer l’adversaire par l’usure.

Il existe pour cela, trois types de stratégies dont 2 prépondérantes pour un staller. La première consiste à encaisser les coups en utilisant simultanément des attaques de soins (Repos, Soin, Voeu, …) et des attaques visant à porter au statut de l’adversaire comme Toxik ou Feu Follet (n’oubliez pas que l’empoisonnement peut tuer à la détente l’adversaire et la brûlure diminue de moitié l’attaque adverse, en plus d’amoindrir les PV de l’adversaire) .

Les Entry Hazards entrent ici en jeu : leur rôle est d’affaiblir les switch ennemis par des attaques comme Piège de Roc ou encore Picots. Rappelons-le, ces attaques, une fois usités, provoquent des dégâts à chaque switch ennemi et peut provoquer un down complet de l’équipe adversaire si votre adversaire ne fait que changer de Pokemon! Ce genre de combat arrive de temps à autre, lorsque chaque dresseur retrouve son contre en face ; ils sont donc forcé de switcher à chaque fois de Pokémon mais une team se retrouve affaibli par les attaques de type Piège de Roc/Picots tandis que l’autre n’est affecté par des baisses de PV.

Les Wishers seront les utilisateurs de l’attaque de Soin ‘Voeu’ tandis que les Sleep Talkers utiliseront la combinaison d’attaques Repos (permettant de dormir et de remplir ses PV) & Blabla Dodo (utilisant une attaque au choix du moveset en dormant). Le Pseudo-Passer utilisera des attaques altérant le terrain ou les statistiques générales de l’équipe alliée telles que Protection (augmente la Défense générale de l’équipe), Mur Lumière (la Défense Spéciale de l’équipe alliée) ou encore Distorsion (les Pokémon les plus lents deviennent les plus rapides et inversément).

Dans l’image ci-dessous, une team Distorsion composée de Rhinastoc, Pokémon très lourd mais dont l’offensif est incroyable, et de Mimiqui (qui est l’acteur de l’attaque) permettra à Rhinastoc d’attaquer en premier et de faire de lourds dégâts face à un sweeper spécial : Ectoplasma, très rapide qui devient à son tour très lent.

La deuxième consiste à contrer la stratégie adverse en annulant toute possibilité de tactique : lui empêcher d’augmenter ses statistiques en les réinitialisant continuellement avec des attaques comme Buée Noire ou forcer le switch ennemi avec des attaques comme Draco-Queue ou Hurlement et de ne pas lui permettre l’utilisation d’attaques telles que Picots.

Voici d’autres appellations de stallers :

les Hazers (utilisateurs de l’attaque Buée Noire), Pseudo-Hazer (possédant une autre attaque du même effet que Buée Noire), les Defogers (permettent de retirer les Entry Hazards du terrain grâce à l’attaque Anti-Brume), les Rapid Spinners (même but que les Defogers mais avec l’attaque physique à effet Tour Rapide).

Qu’est-ce qu’un tier stratégique?

Nous vous en avions parlé plus haut, les Pokémon sont classés selon leur tier-stratégique, une méthode qui classifie les Pokémons en différents niveaux en fonction de leur puissance et du taux auquel ils sont joués par la communauté stratégique.

Il faut prendre conscience de plusieurs choses : la première étant que cette méthode de classification est propre à la communauté des joueurs Pokémon et aux tournois non-organisés par la licence-mère (qui regorge de règles plus faciles pour son utilisateur). En effet, nul besoin d’avoir un Pokémon légendaire mais un seul Pokémon faisant partie de la classe ‘Uber’ suffirait à détruire la team adverse rien que de par des statistiques générales affolantes. Les règles non-officielles de la licence-mère, et reprises lors de tournois organisés par la communauté, permettent aux joueurs de s’affronter d’une manière plus équilibrée et de permettre de varier les stratégies. Des stratégies complexes, en lien avec tous les rôles stratégiques cités plus haut, sont alors mise en place et un match peut dure longtemps, très longtemps… La licence-mère possède ses propres règles officielles que l’on qualifiera de VCG pour “Video Game Championship“.

Cette réglementation Pokémon est à la fois officieuse et officielle et est tenue par le site connu sous le nom de Smogon University qui sera votre encyclopédie de référence en matière de stratégie. La communauté Smogon tient aussi un simulateur de combat Pokémon online utilisé par beaucoup de nos confrères mais nous en reparlerons dans un prochain dossier tant le sujet est vaste. Avant de passer au vif du sujet, il est aussi important de notifier que l’un des seuls liens majeurs entre les règles du VCG et les règles de Smogon demeure dans le fait que le format des règles change chaque année en fonction des nouveautés qui sont apportées par nouvelle génération, par un nouveau jeu de la licence ou tout simplement afin de faire évoluer la discipline.

Les Uber sont les Pokémon les plus puissants et ceux offrant un trop grand déséquilibre pour permettre un jeu qui aille dans les deux sens. La plupart du temps, ces Pokémons sont interdits en compétition. Les légendaires (mais pas tous!!! Certains sont plus faibles qu’ils n’y paraissent) sont des Ubers mais certains possédants des avantages trop hauts tels que Pyrobut (la dernière évolution du starter feu de la dernière génération), Darumacho de Galar ou encore Shifours (ténèbres/combat) sont aussi classifiés en tant que tels.

L’Over Used (OU) désigne le groupe de Pokémons les plus couramment rencontrés en tournois de par leurs statistiques avantageuses et leur talent naturel. (une petite anecdote s’impose, toutes les teams qui basent une stratégie sur le changement de climat est de nature à toujours faire partie intégrale de l’Over Used). Des exemples de Pokémon faisant partie de cette game : Zeraora (considéré comme semi-légendaire), Tyranocif, Roigada de Galar ou encore Regieleki.

L’Under Used désigne la classe des Pokémon qui sont jugés trop faibles par rapport à l’Over Used. Ce tiers demeure cependant apprécié par les joueurs pour son mégatame diversifié, constitué de Pokémon tels que Drattak, Cizayox ou encore Feunard de Galar. Rappelons néanmoins que Cizayox était, dans des générations précédentes, un membre à part entière de l’Over Used : les tiers changent effectivement avec le temps en fonction de l’utilisation des joueurs.

Le NU ou Never Used constitue la gamme des Pokémon jamais utilisés et le tier composé des Pokémon les plus faibles. Beaucoup de Pokémon font partie de cette liste. L’on compte des créatures comme Staross, Tauros, Aquali, Canarticho de Galar, Flambusard, Rafflésia, Zoroark ou encore Libégon ou Tortank!

Ces classes constituent par essence les 4 classes les plus importantes pour la compétition. D’autres classes telles que le RU (Rarely Used) sont aussi utilisés mais sous une proportion beaucoup plus basse que les autres, je vous invite à vous tourner vers les sites de Smogon pour plus d’informations.

Nous vous remercions d’avoir suivi cet article jusqu’à son final. Au cours du prochain et dernier dossier, nous expliciterons les notions éphémères tels que le Dynamax ou la Méga-Evolution (propre à chaque génération de stratégie), la méthode d’élevage d’un Pokémon destiné à la stratégie, la compréhension des règles en tournoi compétitif (officiel et officieux), quelques notions pour bien s’intégrer à Smogon et nous terminerons par analyser une ou plusieurs fiches stratégiques d’un ou de plusieurs Pokémons! Vous voilà maintenant novice confirmé, qu’attendez-vous pour bâtir votre équipe sur base de toutes ces informations?

Crédit : ©2021 Pokémon. ©1995-2021 Nintendo/Creatures Inc. /GAME FREAK inc. , l’encyclopédie Poképédia.fr ainsi que les services stratégiques de Smogon University.