One day, one goal : Guillaume Gillet offre le titre à Anderlecht dans le Topper

A la fin de la saison 2011-2012, c’est sur son terrain et face à son rival brugeois que le Sporting d’Anderlecht pouvait décrocher le titre. Un homme s’en est chargé : Guillaume Gillet.

Si on dit bien souvent qu’un titre se gagne sur l’ensemble de la saison, reste que le match décisif où tout se joue est un moment clef de la saison. C’est typiquement LE match à ne pas manquer pour enfin valider le titre de champion pour lequel on a tant travaillé. Et si c’est déjà un moment, cela l’est encore plus quand le titre est décroché face à l’un de ses grands rivaux.
 
Lors de la saison 2011-2012, le Sporting d’Anderlecht l’a expérimenté face au Club de Bruges. Pourtant, tout ne fut pas simple pour les Anderlechtois qui ont dû attendre les derniers instants du match pour s’en sortir. Si le titre était finalement logique, ce match aurait pu tout faire basculer en cas de mauvais résultat. Mais heureusement, Guillaume Gillet était là.

La délivrance au bout du suspens

Anderlecht avait pu voir l’effet que cela fait de voir son rival être champion contre soi en 2008 et 2009. A l’époque, le Standard avait coiffé les lauriers après une très longue attente, les deux fois en l’emportant contre les Mauves. Et contre Bruges, ce 6 mai 2012, la donne n’a pas été loin de se répéter.
 
En tête du classement depuis le début de l’année, les Anderlechtois recevaient les Brugeois. Bruges ouvrait d’ailleurs la marque via Maxime Lestienne à la 71e. Au fil des minutes restantes, on pensait que les Gazelles allaient empocher les trois points et fondre sur les Bruxellois au classement. Mais dans les arrêts de jeu, Anderlecht héritait d’un pénalty. La contestation était aussi forte que l’enjeu, d’autant plus que les Brugeois avait eu droit à un hors-jeu imaginaire sifflé contre eux juste avant alors que Bacca partait seul face à Proto. Mais, face à la pression, Guillaume Gillet restait de marbre.

Dans les filets

A la 93e, alors que tout un stade retenait son souffle, espérant que le cuir termine sa course dans le but, le Liégeois s’élançait et trompait Jorgacevic, offrant par la même occasion le point du titre à ses couleurs. Au moment où les filets tremblaient, le stade explosait de bonheur.
 
Heureux comme jamais, Guillaume Gillet exultait et terminait lui aussi sa course dans les filets, mais ceux de la tribune. Communiant avec les supporters, il était l’homme du match et, d’une certaine manière, de ce nouveau titre dans l’armoire à trophée de son club.
 
Fan de cette série ? Revivez le but de Lewandowski face au Portugal à l’Euro 2016 après même pas 2 minutes.
 

Jupiler Pro League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top