Eliminé dès les quarts de finale de Champions League, le Bayern Munich n’aura pas été en mesure de reconduire son titre. Cette élimination douloureuse met en lumière les luttes intestines qui minent le club de l’intérieur. Dans les prochains mois, il y aura des changements.
Le Bayern Munich a toujours été et sera toujours un club à part. Véritable mastodonte du football allemand, les Bavarois émergent également au top européen sans toutefois tomber dans la démesure des clubs espagnols ou anglais. A Munich, on soupèse chaque euro dépensé, chaque transfert avec minutie. La rigueur allemande serait-on tenté de dire.
 
Pourtant, derrière ce beau vernis et cette image d’Epinal, le club se fissure de l’intérieur. En cause, des guerres d’égo, que ce soit au niveau de la direction, du staff et des joueurs. Le Bayern Munich n’est peut-être pas le club si tranquille que tout le monde pense. Et cela se ressent fatalement sur le terrain à un moment où un autre.
 
Rien ne va plus entre Flick et Salihamidzic
 
"Maintenant, tu vas fermer ta gueule !" Cette phrase sans équivoque possible aurait été prononcée par Hans-Dieter Flick à l’encontre de son directeur sportif, Hasan Salihamidzic, dans le car des joueurs. Quelques mots qui suffisent à comprendre la relation houleuse qui unit les deux têtes pensantes du football bavarois. Entre les deux, rien ne va plus et ils ne s’adressent plus la parole.
 
La raison de ce désamour, c’est le manque de reconnaissance envers Hansi Flick. Malgré les 6 titres obtenus l’an dernier, l’entraineur du Bayern reste contesté en interne, notamment par son directeur sportif. Son départ est souvent évoqué alors que le contrat de Flick court jusqu’en juin 2023. Question confiance, on a connu mieux alors que les résultats sont là.
 
Mais le mercato mené par Salihamidzic est aussi l’une des pierres d’achoppement de la relation entre les deux hommes. L’été dernier, alors que les Bavarois décrochaient le titre européen, les transferts effectués par le Bosnien n’ont pas convaincu. Symbole de ce mercato raté, Eric-Maxim Choupo-Moting. D’autres garçons comme Bouna Sarr, Douglas Costa ou Marc Rosa sont à mettre à l’actif du directeur sportif. Des joueurs qui n’ont finalement que peu joué, tant Hansi Flick ne comptait pas sur eux.
 
Des changements à venir
 
Aujourd’hui, il fait peu de doutes que Flick quittera le Bayern en fin de saison puisque l'intéressé lui-même a annoncé son départ en fin de saison. Il pourrait prendre la tête de l’Allemagne au soir de l’Euro, Joachim Löw ayant annoncé qu’il rendrait son tablier au terme de la compétition. Pour l’entraineur du Bayern, ce serait une belle porte de sortie.
 
Il n’y a pas que là que des changements vont être opérés. L’effectif devrait également pas mal bouger. On sait déjà que Alaba quittera le club en fin de saison, lui qui avait tenté le forcing pour obtenir un plantureux contrat. Certains cadres commencent à être vieillissant et le club doit donc penser à leur trouver des suppléants valables. Le cas Choupo-Moting montre bien qu’on ne remplace par Lewandowski d’un coup de cuillère à pot.
 
Suivez la Bundesliga tout au long de la saison et notamment Bayern Munich – Bayer Leverkusen ce mardi à 20h30 sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le programme de la 29e journée:

Mardi 20 avril

FC Cologne - RB Leipzig : à partir de 18h30 sur Eleven Sports 1
Bayern Munich - Bayer Leverkusen : à partir de 20h30 sur Eleven Sports 1