Comment le réalisateur de ‘Tree of Life’, Terrence Malick fuit la célébrité

Dans 'Tree of Life', Terrence Malick expose certains éléments biographiques. Le film, qui a reçu la palme d'or de la 64e édition du festival de Cannes, ne fait qu'accroître le mystère qui tourne autour de son réalisateur. Il filme le monde avec sa propre perception et mélange famille et cosmos. Club RTL diffuse ce mercredi 21 avril ce qui peut-être considéré par certains comme un chef d'oeuvre ou pour d'autres comme un simple délire de l'auteur. Pour l'occasion, Proximus Pickx s'est intéressé au réalisateur qui fuit la célébrité comme la peste. 

Le jour de l’anniversaire de la mort de son frère, Jack O’Brien, un architecte accompli, se rappelle son enfance au Texas dans les années 50. À la manière de flashbacks ses souvenirs reviennent petit à petit et génèrent des interrogations. Lors de trous de mémoire, Terrence Malick insère à son récit des réflexions sur la création du monde, en passant par les dinosaures, les comètes ou encore par des atomes. 

‘Tree of Life’, comme la plupart de ses films racontent une partie de la réalité de l'auteur. Malheureusement, on n’entendra probablement jamais sa version des faits puisqu'il fuit les interviews. On ne peut que faire des suppositions, des interprétations personnelles avec le peu d’informations que nous connaissons sur le réalisateur. Le film, ici, évoque un deuil impossible d’un frère. Les souvenirs de Jack montrent un frère aimant qui joue de la guitare. En opposition à son caractère pacifiste, on voit que les fils sont élevés par leur père (Brad Pitt) qui a tendance à être très sévère, voire violent.

On ignore sur quoi s’est basé le réalisateur pour le synopsis du film. Peut-être y évoque-t-il sa propre enfance ? On sait seulement que comme Jack, Terrence Malick avait deux frères Chris et Larry. Le premier est décédé dans un accident de voiture. Le deuxième rêvait de devenir guitariste. Fou de sa passion, il a tout quitté pour rejoindre son idole Andrès Segovia afin de devenir son élève. La guitare était sa raison de vivre. À cause d’une blessure aux doigts, Larry ne voyait plus le bout de son Enfer et a décidé de mettre fin à ses jours. En 1968, il se suicide. Ce genre d’histoire marque et c’est probablement son propre deuil que le réalisateur met en scène dans le film. 

 

Mais qui est Terrence Malick ?

Après une carrière de plus de 50 ans, le réalisateur ne compte qu’une dizaine de films à son actif. Terrence Malick reste un grand mystère à lui seul dans le monde du cinéma. Après avoir réalisé ses premiers longs-métrages connus, ‘La Balade sauvage’ en 1973 et ‘Les Moissons du ciel en 1978, il disparut totalement du monde du grand écran pendant vingt ans. Grâce à la somme reçue pour cette deuxième production, on raconte qu’il serait parti faire le tour du monde. Une absence que l’on a cru définitive. En 1998, il revient avec ‘La ligne rouge’ et a changé notre vision du film de guerre. Depuis, il semble être revenu pour de bon puisque les films ‘Le Nouveau Monde’ et ‘Tree of Life’ ont suivi. Cette dernière réalisation a reçu la palme d’or à Cannes en 2011. Mais l’homme à la tête de l’oeuvre n’a pas daigné se montrer lors de la célébration pour recevoir en mains propres son dû. Son absence n’a inquiété personne lors de la cérémonie puisque le réalisateur fuit comme la peste les mondanités. Depuis 1974, il ne donne ni interview et ne fait aucune apparition que ce soit dans les médias ou lors d’événements. Ses contrats mentionnent de manière très claire qu’il n’est pas obligé de faire la promotion de ses films. Il ne souhaite pas non plus être photographié. Les rares clichés de lui qui circulent sont rares et anciens.

Malgré cette vie d’ermite, Terrence Malick est devenu une légende du 7e art. Son style est souvent comparé à Stanley Kubrick. Les plus grands noms d’Hollywood rêvent de travailler avec lui. Ses films parlent pour lui. Selon Brad Pitt, "il ne veut pas discuter de son film. Il souhaite que le public le reçoive comme un poème et que chacun puisse l'interpréter comme il veut". Ses oeuvres sont ce quelque chose de différent au cinéma. Ce sont des poèmes qui lient l’Homme à la nature, jouent sur l’émotionnel, le spirituel et le métaphysique. Véritable passionné de philosophie,  il fait ressentir ce penchant dans chacun de ses films. Dans les années 70, il a traduit Heiddegger et enseigné Spinoza. ‘Tree of Life’ est d’ailleurs marqué par l’influence de ce dernier. La nature, l’Homme et Dieu ne font qu’un dans le film.

Regardez ‘The Tree of Life : l’arbre de vie’ le mercredi 21 avril à 22h20 sur Club RTL ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top