De Red Bull à Philips: ces sponsors qui s'invitent dans le nom des clubs de football

Savez-vous d’où vient le nom de votre équipe préférée? Les noms de club cachent parfois des explications et anecdotes surprenantes, qui en disent long sur leurs origines. S'y intéresser, c'est donc se pencher sur l'histoire de l'équipe, mais aussi du football en général. Dans cette rubrique, Proximus Pickx interroge l'origine des noms de club. Voyons aujourd’hui comment certains sponsors ont inspiré l'appellation de clubs renommés.

La situation économique d'une ville ou d'une région donnée a toujours joué un rôle essentiel dans l'histoire du football et du nom des clubs. Il suffit de penser à Manchester United qui, avant d’être renommé en 1902, s'appelait Newtown Heath Lancashire and Yorkshire Railway, car l'équipe était composée d'ouvriers du chemin de fer Lancashire-Yorkshire. Toujours en Angleterre, Arsenal a vu le jour sous le nom de Dial Square, puis le nom a changé pour Woolwich Arsenal et Royal Arsenal, en référence au site militaire où se trouvait la manufacture d'armes royale. Ce sont en effet des employés de l'usine qui ont fondé le club.

Aujourd'hui, le monde économique peut être si étroitement associé à un club de football qu'un club décide de donner le nom d'un sponsor à son stade. C’est notamment le cas pour la Ghelamco Arena de La Gantoise ou le King Power Stadium de Leicester City. Mais certains clubs vont plus loin encore en incorporant le nom de leur sponsor principal dans leur propre nom.

Le PSV et Philips, une longue histoire

C’est ainsi que le producteur de boissons énergisantes Red Bull a bâti un véritable empire dans le football mondial. Avec les New York Red Bulls, Red Bull Brasil et Red Bull Salzbourg, le groupe est à la tête d’un gros réseau. Sans oublier le RB Leipzig, pensionnaire de Bundesliga. Le club fait également partie de la galaxie Red Bull, bien qu’il s’appelle officiellement RasenBallsport Leipzig. En fait, le RB Leipzig a vu le jour grâce à Red Bull en 2009. Les Allemands de l'Est ont aujourd’hui intégré l’élite du football allemand.

Toujours en Allemagne, le Bayer Leverkusen est un autre exemple de l’influence du monde économique. En 1904, le club a effectivement vu le jour grâce aux ouvriers de l'usine Bayer. Le club est devenu indépendant en 1999, mais porte toujours le nom du géant pharmaceutique.

Chez nos voisins du Nord, le PSV Eindhoven, qui joue chaque saison les premiers rôles en Eredivisie, est intimement lié à l'entreprise d'électronique Philips. En 1913, le club a même été fondé sous le nom de Philips Sports Vereniging (PSV), en tant qu’équipe sportive des employés de Philips. À la fin de l'année dernière, l’entreprise, qui a également donné son nom au stade du PSV, a prolongé son engagement avec le club néerlandais jusqu'en 2031. Avec déjà 107 ans au compteur, il s'agit du plus long partenariat au monde entre une entreprise et un club de football.

Le Jiangsu Suning FC en pleine crise

Un peu plus à l’Est, le BATE Borisov rappelle de mauvais souvenirs aux supporters d’Anderlecht. En 2008, le modeste club biélorusse avait créé la surprise en éliminant les Bruxellois lors d’un tour de qualification pour la Ligue des champions. L’acronyme BATE dans le nom du club est en réalité une abréviation de Borisov Automobile and Tractor Electronics. Ce n'est que cinq ans après l'indépendance de la Biélorussie que le club de football prendra son nom actuel.

L’Asie non plus n’échappe pas au phénomène. En Chine, plus précisément, le Jiangsu FC a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps. Jusqu'à la saison dernière, le club s'appelait Jiangsu Suning FC, du nom du groupe qui possède également en partie l’Inter Milan. Le club fut couronné champion de Chine pour la première fois la saison dernière, mais la grande liesse de novembre laissa cependant place à de la tristesse en février. Suning s'est en effet retiré du club il y a quelques mois, laissant l'équipe en difficulté financière. À tel point que le Jiangsu FC n'a même pas été autorisé à défendre son titre de champion de Chinese Super League cette saison. Le club s'est effectivement vu refuser sa licence par la Fédération chinoise de football.

La liste des clubs qui ont un sponsor dans leur nom est longue. Citons encore le club mexicain de Cruz Azul, les Sud-Coréens d’Ulsan Hyundai, les Français du Thonon Évian Grand Genève FC ou encore les Autrichiens du WSG Swarovski Tirol.

Fan de notre série sur les origines des noms des clubs? Lisez également notre article précédent consacré aux clubs dont les noms rendent hommage à leur région.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top