La Ville de Munich ne peut actuellement pas donner de garantie quant à la présence au moins partielle de spectateurs à l'Allianz Arena cet été durant l'Euro 2020. Le maire Dieter Reiter l'a déclaré lundi.
L'Union européenne de football, l'UEFA, souhaite que les supporters puissent assister aux matchs du tournoi, qui se jouera du 11 juin au 11 juillet dans douze villes du continent.

Les stades où il existe un risque de huis clos en raison de la pandémie de coronavirus pourraient au final ne pas être retenus comme hôtes.

Reiter a déclaré qu'il aimerait voir les supporters revenir au stade à Munich, où l'Allemagne jouera ses trois matches de la phase de groupes et où un quart de finale figure aussi au programme.

"Mais selon le point de vue du jour, nous ne pouvons malheureusement pas exclure qu'aucun spectateur ne puisse être admis en juin en raison de la situation des infections (au coronavirus, ndlr) et des exigences correspondantes des autorités sanitaires bavaroises", a-t-il expliqué dans un communiqué.

Dimanche, Philipp Lahm, à la tête du comité d'organisation local, avait déclaré que les organisateurs bavarois travaillaient sur différents scénarios. "Je ne pense pas que 100 pour-cent de la capacité sera possible, il faut être réaliste. Tout le reste peut être possible. C'est pourquoi nous planifions de remplir entre zéro et 50 pour-cent de la capacité du stade", avait déclaré le champion du monde 2014 à la radio Antenne Bayern.

Huit villes, dont Copenhague et Saint-Pétersbourg, où les Diables Rouges disputeront leur phase de groupes, ont promis d'autoriser la présence de supporters durant le tournoi, reporté d'un an en raison de la pandémie.

Vendredi, l'UEFA a indiqué que Munich, Rome, Bilbao et Dublin ont jusqu'au 19 avril pour "fournir des informations complémentaires sur leurs projets". La décision finale sera prise à ce moment-là.