4 films qui rendent hommage à des poètes ou à leurs textes

La poésie, par son rythme et ses mots inoubliables, marque les esprits. Il est donc tout naturel que de nombreux films fassent honneur à des poètes ou à leurs textes pour donner vie à leurs histoires. Voici quatre films à voir pour les mordus de poésie et autres amoureux des mots. 

Le cercle des poètes disparus

Difficile de ne pas citer dans cette liste l’inspirant film ‘Le cercle des poètes disparus’. Robin Williams y interprète le professeur Keating, un enseignant anticonformiste qui donne des cours de littérature et de poésie dans une université privée. Dans un environnement aussi austère et rigide, il va parler de valeurs, d’engagement moral, de responsabilités sur son avenir, ses choix, sa vie. Il apporte un vent de liberté à ses étudiants en les poussant à monter sur les tables de la classe en criant ‘Ô capitaine mon capitaine’, oeuvre bien connue de Walt Whitman issue du recueil Feuilles d’herbe. Quel meilleur hommage à un texte, et à la poésie en général, que cette scène devenue un incontournable du cinéma ? Le professeur Keating transmet également à ses étudiants tout le sens de l’expression bien connue, ‘Carpe Diem’

Howl

Y a-t-il meilleur hommage à la poésie qu’une autobiographie d’auteur ? ‘Howl’ retrace ainsi la vie d’Allen Ginsberg, ce poète américain issu de la Beat Generation, et plus particulièrement le procès qui a suivi la publication du poème ‘Howl’. Il était alors considéré comme obscène. Cet épisode propulsera l’auteur, alors peu connu à l’époque, pour en faire un des artistes illustres de la contre-culture américaine. Le film alterne différentes scènes, provenant tantôt de la jeunesse de Ginsberg, tantôt du poème lui-même une fois mis en scène, d’autres encore relatant le procès en question. ‘Howl’ représente ainsi tant une célébration qu’un essai critique de la poésie, offerte par le cinéma.

Bright Star

Le titre de ce film renvoie lui aussi à un poème. Il s’agit d’un texte de John Keats, dont la première phrase scande ‘Astre brillant ! Puissé-je, immobile comme tu l’es’. Le poète le dédie à sa voisine, Fanny Brawne, et le film s’attache à retracer cette relation. ‘Bright Star’ raconte les deux dernières années de la vie de Keats avant qu’il ne succombe de la tuberculose en 1821, et la courte mais fusionnelle histoire d’amour qu’il réussira à nouer dans le même temps. Si rien ne destinait ces deux âmes, elles se sont pourtant trouvées. Un film rempli d’émotion, tant pour la romance qu’il porte à l’écran que pour l’hommage qu’il représente pour Keats, qui ne sera reconnu qu’à titre posthume. Ce n’est en effet qu’après sa mort qu’il sera classé comme l’un des plus grands poètes de son siècle. Il semblerait que Fanny Brawne ait été sa muse durant ces quelques années parmi les plus prolifiques de sa carrière d’auteur. 

A.I. Intelligence artificielle

Steven Spielberg nous emmène dans un univers futuriste où des robots androïdes nommés ‘méchas’ vivent aux côtés des humains. Une famille décide un jour d’adopter un robot, David, pour offrir tout l’amour qu’ils ne peuvent donner à leur fils qui est dans le coma. Lorsque ce dernier finit par se réveiller, la fratrie ne parvient pas à s’entendre. Si bien que la famille décide d’abandonner David parce qu’il n’est pas un ‘vrai petit garçon’. Dans ce scénario à la Pinnochio, la poésie met des mots mieux que n’importe quel discours. C’est le texte de William Butler Yeats, ‘L’Enfant volé’, qui résume à lui seul le voeu impossible de cet enfant robotique. 

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top