Annonce choc de la part de la plus grosse structure française évoluant sur Counter-Strike : Vitality annonçait ce matin se séparer de Cédric “RpK” Guipouy, l’un des piliers de son roster. Il sera remplacé par Jayson “Kyojin” Nguyen Van, un jeune joueur français bien connu de la scène sub-top.

 

C’est un lundi à la saveur particulière pour les fans de Vitality, et plus particulièrement de son équipe CS:GO. Via un communiqué diffusé sur Twitter, la Ruche a en effet annoncé se séparer de l’un des joueurs qui a fait la réputation de son roster : Cédric “RpK” Guipouy. L’annonce prendra effet dès la fin du parcours de Vitality lors du BLAST Premier Spring Showdown. Le concerné a déclaré vouloir prendre un peu de temps pour soi afin d’analyser les options qui s’offrent à lui.

Présent depuis le 8 octobre 2018 au sein de la structure française, celui qu’on prénomme désormais le Tank, faisait partie du 5 de base recruté à l’origine par Vitality lors de la création de sa section Counter-Strike, aujourd’hui l’une des plus importantes de l’organisation. Ce dernier avait déjà pris un break de deux ans vis-à-vis du monde compétitif en 2013.

Mais alors que tout le monde pensait que Vitality avait trouvé la solution à son problème de roster à 6 hommes, rendu pratiquement injouable par la nouvelle politique de Valve, la structure française a pris tout le monde de court ce lundi matin en annonçant le recrutement d’un autre joueur : Jayson “Kyojin” Nguyen Van. Si la décision parait incensée, quelques semaines seulement après la mise au repos de Nabil “Nivera” Benrlitom, le sixième homme du roster, il est nécessaire de rappeler que si des joueurs sont complémentaires, ils ne sont pas forcément interchangeables. En effet, chacun dispose d’un rôle et d’une style de jeu bien distincts. Un joueur peut donc être moins à l’aise dans une position que dans une autre.

Pas d’inquiétudes à avoir pour les fans cependant : la recrue qui vise à remplacer RpK est un joueur au talent certain. Ce dernier évolue en effet depuis plusieurs années au sein de la scène sub-top européenne. Heureux hasard du calendrier, ce dernier s’est vu ré-autorisé, il y a à peine 9 jours, à participer aux évènements Valve après une période de banissement de près de 3 ans. En cause ? La supposée utilisation d’un compte banni par le joueur alors qu’il n’était âgé à l’époque que de … 8 ans !

Reste à avoir comment le joueur se débrouillera face aux meilleures équipes au monde. Pour cela, rendez-vous durant la DreamHack Masters Spring, premier tournoi que le jeune français devrait disputer sous les couleurs des abeilles. Un évènement que vous pourrez retrouver en direct sur Pickx.be et Pickx Live!

Copyright visuel : ESL