Cette année, l’ESL Pro League sera un événement dont les fans de CS:GO se souviendront longtemps. Des semaines de clutchs et d’upsets auront culminé dans une finale à glacer le sang entre Heroic et Gambit. Après cinq cartes et plus de 140 tours, ce sont finalement les Danois qui l’ont emporté. Les Heroic succèdent à leurs compatriotes d’Astralis en tant que champions et remportent donc le premier prix de 200 000 dollars.

 

L’arrivée de Gambit en finale n’était une surprise pour personne. Depuis le début du mois de février, les Russes ont mis le feu à toute la scène CS:GO internationale en remportant l’IEM Katowice, alors qu’ils étaient considérés comme les outsiders du tournoi. Soudainement devenus les favoris de cette saison d’ESL Pro League, les Gambit Esports répondaient presque totalement aux attentes qui leur étaient attribués. L’équipe n’a pas sourcillé en phase de groupe, pour embrayer directement sur un match de play-ins remporté face à Astralis, tenant du titre, et en renvoyant les Ninjas in aaaa à la maison lors de la demi-finale.

Pour repartir avec le titre, le roster russophone devait d’abord faire face à Heroic, la grande surprise du tournoi. Les Danois ont subi un revers après avoir perdu Nikolaj “niko” Kristensen en février. Lors de l’IEM Katowice, les nouveaux venus Ismail “refrezh” Ali et Rasmus “sjuush” Beck faisaient leurs débuts, maisne réussissaient pas à se qualifier pour la phase de groupes. Mais en Pro League, Heroic récoltait les tout premiers fruits de leurs transferts. Tout comme Gambit, Heroic s’est qualifié pour la finale sans perdre un seul match.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une finale historique qui attendait les deux équipes. La première manche était jouée sur Inferno, et se prolongeait en overtime avant qu’Heroic n’arrache la première victoire de la série. Gambit remettait rapidement les choses en ordre avec une victoire éclair en 16-3 sur Vertigo. Les Danois rencontraient également quelques difficultés à rentabiliser leur deuxième choix de carte. Après un marathon de 54 rounds, qu’on imagine plus qu’épuisant pour les joueurs, Heroic s’imposait finalement. Avec un score de 2-1, ces derniers diposaient donc d’une légère avance, acquise au prix de gros efforts.

C’est sur Overpass que les Gambit semblaient reprendre leurs esprits. Les Russes nous prouvaient que le choc subi sur Train appartenait bien au passé et semblaient être sur la voie de la victoire finale. Mais sur Mirage, les Danois trouvaient leur second souffle. En première mi-temps, c’est sur le score écrasant de 13-2 que Heroic se défaisait de Gambit. Le leader de l’équipe, Casper “cadiaN” Møller ajoutait le point de la victoire au score final de 16-6 avec un clutch 1v4 déjà légendaire. Vous parlez d’une victoire héroïque !

C’est sur ce scénario digne des plus grands matchs que les Danois repartent avec leur premier titre depuis leur performance à la Dreamhack Open Fall 2020 qui s’était déroulé en octobre dernier. Ils partageront donc un cash-prize de 200 000$ et se voient d’ores et déjà qualifiés pour la grande finale 2021 du circuit BLAST Premier.

Copyright visuel : ESL