Marc Marquez de retour à la compétition en Moto GP

Auto-Moto | Grande nouvelle pour les amateurs de Moto GP. Le sextuple champion du monde de la discipline, l’Espagnol Marc Marquez, a reçu le feu vert médical pour reprendre la compétition. Ce sera au Grand Prix du Portugal.

De Pickx

Partager cet article

Absent du plateau depuis de longs mois en raison d’une pseudarthrose de l'humérus droit, Marc Marquez pourra remonter sur une moto la semaine prochaine, à l’occasion du Grand Prix de Portimao, au Portugal. C’est un soulagement pour l’Espagnol dont la dernière course remonte à juillet 2020.
 
Débarrassé de ses douleurs au bras droit, le pilote retrouvera donc sa Honda. Reste à voir dans quel état de forme il sera. Mais l’important est ailleurs puisque le multiple champion du monde pourra retrouver le guidon et se préparer en vue de la prochaine saison. Avec déjà 40 points de retard sur Johann Zarco, le leader du championnat, la victoire finale sera difficile à aller chercher.
 
Plusieurs opérations
 
En juillet 2020, en plein GP de Jérez, Marc Marquez avait chuté et s’était fracturé le bras droit. Une plaque avait été posée et il avait tenté de reprendre la compétition après seulement 6 jours de convalescence. Mais la douleur était trop forte, sans compter qu’un accident domestique avait fait céder la plaque, ce qui avait nécessité une nouvelle opération.
 
En tout, Marquez est passé à trois reprises sur le billard pour remettre les choses en ordre. Lors de la dernière, une greffe osseuse avait été effectuée avant qu’il ne doive prendre un traitement antibiotique à la suite d’une vilaine infection.
 
Le Catalan espérait revenir plus tôt mais les médecins l’ont poussé à prendre son temps. C’est donc finalement à l’occasion du 3e grand prix de la saison que le pilote Honda retrouvera les joies de la compétition. En espérant que tout se passe bien pour lui !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top