One day, one goal: Kevin De Bruyne claque une demi-volée après 89 secondes contre Arsenal

Ce n’est plus à prouver, Kevin De Bruyne est un magicien du football. Le Belge est capable de prouesses techniques à tout moment d’un match. Arsenal n’a pas mis longtemps à s’en rendre compte. 

Rien ne semble impossible pour Kevin De Bruyne. Du pied gauche ou du droit, le Diable rouge peut dicter tout ce qu’il veut au ballon, que ce soit pour trouver un partenaire ou une lucarne. Pour le 200e match de Pep Guardiola à la tête de Manchester City, le meneur de jeu a tenu à offrir un joli bijou à son coach. C’est Arsenal qui a en a fait les frais. 

Le 15 décembre 2019, les Gunners ont accueilli les Skyblues à l’Emirates Stadium pour une rencontre de Premier League. Dès les premières secondes, les locaux ont cru ouvrir le score sur une tentative de Gabriel Martinelli, mais le gardien Ederson veillait au grain. Sur l’action suivante, Kevin De Bruyne a montré aux Londoniens sa manière de voir les choses. 

La volée, spécialité de KDB

Parti dans le dos la défense, Gabriel Jesus réceptionnait une passe en profondeur de Fernandinho. Le Brésilien forçait son chemin dans la surface adverse et délivrait un centre à l’aveugle qui semblait ne trouver personne. C’était sans compter le flair de De Bruyne. Resté en peu en retrait, le Belge voyait la balle bondissante arriver en plein sur lui. Aucun doute n’a traversé son esprit quand le milieu de terrain a repris le cuir en demi-volée, envoyant un tir foudroyant dans le toit du but de Leno. 

Peu de footballeurs auraient réussi une telle frappe, et encore moins avec si grande facilité. Mais Kevin De Bruyne est un joueur un part. Son sens du timing et son touché de balle en font un spécialiste de ce genre de geste. L’ancien joueur de Genk et de Wolfsburg a déjà inscrit quantité de (demi-)volées fantastiques, pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Une masterclass

Outre sa beauté, la rapidité du but de ‘KDB’ est également spectaculaire, puisqu’il lui a fallu à peine 89 secondes pour trouver le chemin des filets. Ce goal précoce fut le signal de départ d’une partition exceptionnelle pour le Citizen. 

Moins de quinze minutes plus tard, il enrhumait la défense des Gunners avant de donner un caviar à Raheem Sterling, qui n’avait plus qu’à conclure dans un goal vide. Et peu avant la mi-temps, De Bruyne continuait son festival en marquant le 3-0 d’une splendide frappe à distance, du gauche cette fois. Le Diable rouge aurait même pu inscrire le plus beau triplé de sa carrière si Leno n’avait pas détourné un nouveau tir du Belge.

La masterclass de De Bruyne ce jour-là est considérée comme l’un des meilleurs matchs de sa carrière. En 45 minutes, le futur ‘Joueur de l’année’ en Angleterre a fait étalage de ses talents, et montré qu’il était l’un des meilleurs joueurs du monde. 

Fan de notre série ? Retrouvez le but le plus rapide de l'Euro 2016, inscrit par Robert Lewandoswki

Premier League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top