Lancé dans le grand bain professionnel par Philippe Montanier en début de saison, Michel-Ange Balikwisha n’a pas mis longtemps à faire son trou au Standard. Le jeune offensif (19 ans) est même récemment devenu le Rouche le plus prolifique en championnat.
C’est l’une des belles satisfactions de la saison décevante du Standard. Inconnu du grand public il y a huit mois, Michel-Ange Balikwisha est passé du statut d'U21 à celui de meilleur buteur de l’équipe première en un temps record. Bien servi par Mehdi Carcela, il a en effet planté sa septième rose de la saison en Jupiler Pro League dimanche face à La Gantoise. “Jamais je n’aurais imaginé que cela m’arrive !”, glissait après le match celui qui est arrivé à Sclessin à l’âge de 13 ans en 2014. Avec 7 buts et 4 passes décisives en 31 matchs toutes compétitions confondues, Mickey figure aussi, selon le site Transfermarkt, parmi les 16 jeunes de moins de 19 ans les plus décisifs au monde cette saison.

Des statistiques intéressantes pour un jeune joueur qui fut baladé un peu partout dans le secteur offensif cette saison. Déjà aligné sur les flancs, en pointe et en soutien de l’attaquant, c’est dans une position centrale que le frère cadet de William s’épanouit le plus. Doté d’une très bonne technique de base, il sait conserver le ballon, aime jouer en combinaison et s’infiltrer.

"Un jeune très fiable"

Propulsé titulaire pour la première fois par Philippe Montanier en septembre dernier contre Bala Town en Europa League, Balikwisha n’a pas mis longtemps à convaincre le coach français puis son successeur Mbaye Leye. "Il fait partie de ces jeunes qui sont très fiables. Et dans le football, c'est très important. Il est discipliné, il possède une intelligence de jeu, a un bon placement, perd peu souvent le ballon et n'est pas avare dans les efforts”, expliquait à son sujet l’entraîneur sénégalais en janvier.

Il faut dire que Balikwisha réussit pour le moment là où d’autres jeunes pousses liégeoises ont échoué par le passé ou n’ont pas encore réussi à percer. Pour retrouver un jeune talent de l’Académie aussi décisif, il faut remonter à Michy Batshuayi au début des années 2010. Dans un secteur offensif rouche qui a cruellement manqué de mordant cette saison, Balikwisha apporte sa fraîcheur et son efficacité.

Des buts qui rapportent

Car le jeune joueur fait aussi preuve d’un sang-froid remarquable face au but. S’il se crée peu d’occasions lui-même, il en rate très peu. “C'est parce que je suis très calme, je ne stresse jamais", souligne celui qui est entretemps devenu Diablotin. "J’ai la chance de ne pas avoir ce problème d’efficacité”.

Au-delà des chiffres, une autre statistique démontre son importance dans l’effectif de Leye. Hormis son but inscrit à Malines lorsque la victoire était déjà acquise, toutes ses réalisations ont rapporté des points. Le dernier en date permet d’ailleurs aux Standarman d’encore croire aux playoffs 2. Après avoir connu une petite baisse de régime somme toute normale pour un joueur de son âge, il semble avoir retrouvé ses sensations au meilleur moment. Ce vendredi soir (20h45) contre Eupen, qui n’a plus rien à jouer, il ne fait aucun doute qu'il voudra à nouveau faire parler la poudre.

Suivez l'intégralité du championnat belge sur Eleven Pro League, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.