Le club de football Manchester City a enregistré une perte nette de 126 millions de livres (147,5 millions de dollars) au terme de la saison 2019-2020, marquée de plein fouet par la pandémie de Covid-19, a révélé mardi le rapport annuel du club.
Des revenus retardés provenant de la vente de billets et de transferts de joueurs - celui de Leroy Sane au Bayern Munich n'est pas inclus dans les comptes - et des remboursements d'abonnements annuels ont entraîné une réduction de 11 % des revenus.

Cependant, City s'attend à un retour immédiat aux bénéfices cette saison 2020-2021 et prévoit une perte de moins de 60 millions de livres (70 millions d'euros) par an sur les deux exercices frappés par le coronavirus.

Dans son rapport, le président Khaldoon Al Mubarak a décrit l'entreprise comme étant "fondamentalement forte, avec des actionnaires engagés et des actifs importants, construits avec soin pendant une décennie et sur plus d'un siècle d'histoire".

Il a ajouté : "Notre approche à long terme signifie que nous ne sommes plus entièrement dépendants des sources de revenus qui ont été les plus vulnérables par l'impact actuel du Covid-19."

Le directeur général Ferran Soriano a déclaré : "Il est clair que les comptes 2019-20 pris isolément ne sont pas la meilleure représentation de la réalité de la saison avec des transferts de joueurs retardés et de nombreux matches joués après le 30 juin 2020, dont les revenus seront comptabilisés dans la période 2020-21". "Une meilleure image financière des années Covid sera fournie à la fin de la saison 2020-21, lorsque les deux saisons seront combinées et normalisées."

Manchester City est en passe de remporter la Premier League cette saison et est encore en course dans trois autres compétitions. Kevin De Bruyne et ses équipiers joueront la finale de la League Cup, la demi-finale de la FA Cup et les quarts de finale de la Ligue des champions. Le match aller du quart dans cette dernière épreuve se joue ce mardi soir contre le Borussia Dortmund.