Cinq choses à savoir sur Liam Gallagher

Arte diffuse ce vendredi soir (22h35) ‘Liam Gallagher: As it was’, un documentaire qui montre comment le chanteur d’Oasis, que l’on pensait fini après la rupture du groupe, est parvenu à rebondir pour mener une brillante carrière solo. L’occasion de revenir sur l’histoire du plus jeune des frères Gallagher en quelques anecdotes.

Une enfance difficile

Né à Manchester de parents irlandais, Liam n’a pas connu une enfance des plus faciles. A l’époque, son père se montre régulièrement violent avec sa famille, en particulier avec ses frères Noel et Paul, ce qui les rend victimes de bégaiements. Des années plus tard, Liam expliquera que la violence de son père l’a profondément marqué et poussé dans la voie artistique. Alors qu'il a dix ans, sa mère déménage, emmenant avec elle ses trois enfants. Bien que Liam garde contact de manière sporadique avec son père pendant son adolescence, il affirme qu'aujourd'hui leurs différends ne sont toujours pas résolus.

La “réincarnation de John Lennon”

Le turbulent Liam ne montre que peu d'intérêt pour la musique jusqu'à la fin de son adolescence. Ce n’est qu’à cette période qu’il se découvre des capacités de chant et qu’il se met à écouter des groupes comme The Stone Roses, The Who, The Kinks ou encore The Beatles. Il développe d’ailleurs une obsession pour John Lennon. Un jour, il a déclaré lors d'une interview au Guardian qu'il était la réincarnation de l’icône du rock britannique et a prénommé son fils après lui.

L’origine de la rivalité avec Noel

Musicalement complices au sein d’Oasis, Liam et son frère Noel ne se sont pourtant jamais vraiment entendus, et ce dès leur enfance. “Un soir, je suis arrivé bourré, et je ne trouvais pas l’interrupteur, donc j’ai pissé sur sa toute nouvelle chaîne stéréo. Je crois que ça vient de là”, expliqua un jour Liam. Le succès fulgurant d’Oasis n’a pas contribué à les rapprocher. Les excès de Liam et leurs personnalités différentes font rapidement naître des tensions au sein du groupe et les frangins en viendront même régulièrement aux mains.

Une guitare brisée en coulisses

Jusqu’à ce fameux point de non-retour, un soir d’été à Paris. Juste avant un concert devant 30.000 spectateurs au festival Rock En Seine, une nouvelle dispute éclate entre les frères Gallagher, au cours de laquelle Liam aurait même détruit une guitare. Ne pouvant plus travailler avec son frère,  Noel quitte le site du festival et le groupe annonce sa séparation dans la foulée.

Deux albums solo

Depuis, les chemins des deux frangins se sont séparés. Noel fonde avec un certain succès les Noel Gallagher's High Flying Birds, tandis que Liam a du mal à gérer l’après Oasis. En proie à des addictions et des problèmes d’argent, le rockeur de Manchester connaît un échec avec son nouveau groupe Beady Eye. Sa rencontre avec Debbie Gwyther, sa compagne et future manager, lui permet néanmoins de rebondir. Il se met à composer une poignée de titres et reprend le chemin des studios pour enregistrer en 2017 ‘As You Were’, son premier album solo, qui se classe numéro un des charts au Royaume-Uni. Deux ans plus tard, il sort ‘Why Me? Why Not.’, son dernier opus en date.

Regardez ‘Liam Gallagher: As it was’ ce vendredi 9 avril à 22h35 sur Arte ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top