Koh-Lanta : l’histoire derrière la chanson du générique culte

Si vous faites parties des milliers de téléspectateurs qui ne loupent pas Koh-Lanta chaque semaine, il y a fort à parier que vous connaissez la chanson du générique de l’émission par coeur. Après 20 ans d’émission, cette chanson n’a pas changé. Mais quelle est l’histoire de cette mélodie inoubliable ? 

Après 21 saisons, la production de l’émission populaire de survie a tout exploré. Les épreuves, les renforts, les candidats, les lieux de tournage … Tous ces aspects cultes de Koh-Lanta ont évolué au fil des années. Il n’y a que deux indémodables qui reviennent à chaque épisode ! Tout d’abord, le présentateur Denis Brogniart, qui a pris en charge toutes les saisons à l’exception de la première, présentée par Hubert Auriol en 2001… Et puis, surtout, la musique du générique, qui retentit tous les vendredis soirs à 20h55 sur TF1. 


 Cette chanson culte aux sonorités indigènes et dynamiques colle à la perfection à cette aventure sur une île lointaine. Mais d’où vient vraiment le fameux "Yé ké lé ké lai lo ma ma jo" entonné à chaque début d’épisode ? Le morceau s’intitule en fait ‘Magheda mamuere’ et il s’agit d’un chant traditionnel kikuyu. Il est issu d’Afrique de l’Est, probablement du Kenya, et est chanté en langue bantoue. Il a été enregistré par une femme lors des récoltes. 

Il a ensuite été transformé en sample et commercialisé par une entreprise californienne spécialisée dans les banques sonores, Spectrasonics. L’échantillon figure sur la compilation Heart of Africa Vol. 2. Tout est dit ! Toutes les mélodies de Koh Lanta, du générique jusqu’aux musiques qui accompagnent épreuves et paysage, sont des compositions originales. Elles datent des années 2000 et ont ainsi été créée par ALP Music, la filiale d’ALP, société productrice de l’émission de survie. 

Serez-vous au rendez-vous ce vendredi soir pour entonner cette mélodie culte et, surtout, suivre les aventures de cette saison ‘Les Armes secrètes’ ? 

 

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top