Impérial au Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé peine à avoir le même poids en équipe de France. Le constat se confirme encore en ce début des qualifications pour le prochain Mondial. Son manque de régularité et d’impact chez les Bleus commence à attirer les critiques. L’attaquant de 22 ans a encore un match, ce soir contre la Bosnie-Herzégovine, pour corriger le tir. 

Kylian Mbappé a décidément deux visages. Le jeune prodige est l’homme de tous les superlatifs dans son club du Paris Saint-Germain: le plus rapide, le plus efficace, le plus spectaculaire. Que ce soit contre le FC Barcelone en Ligue des Champions ou face à Lyon en championnat, le n° 7 enchaîne les masterclass avec le PSG, prouvant qu’il peut être l’un des meilleurs du monde à son poste.

Mais en équipe de France, c’est une autre affaire. L’attaquant traverse une mauvaise passe avec les Bleus, comme en attestent ses dernières performances en ce début des qualifications pour la Coupe du Monde 2022. Contre l’Ukraine, Mbappé était à côté de ses crampons, invisible en attaque et un peu coupable sur le seul but adverse. Et face au Kazakhstan, où il était remplaçant, il a mal utilisé les 30 minutes de jeu offertes par Didier Deschamps. Alors qu’il aurait pu glisser une balle de but à Thomas Lemar, il a préféré s’entêter face au gardien. Et après avoir tout de même obtenu un penalty sur l'action, il a manqué la cible au moment de transformer. 

Irrégularité et efficacité en berne

Mauvais choix, trop individualiste, excès de zèle… Les critiques n’ont pas tardé à l’égard du champion du monde 2018. C’est surtout son irrégularité qui fait tache. En comparaison avec ses performances à Paris, son bilan avec les Bleus est insuffisant. Mbappé n’a inscrit que 3 buts en deux saisons (certes, chamboulées) avec la sélection, alors qu'il vient de planter 12 roses lors de ses neuf derniers matchs avec son club.

En outre, l’ex-joueur de l’AS Monaco n’a pas la même prestance en bleu. Plutôt que d’être le meneur d’hommes et animateur de jeu qu’on attend de lui, le natif de Bondy semble avoir du mal à s’intégrer dans le collectif français. Une difficulté qui se traduit par une plus grande impatience et de la frustration sur le terrain.

Pas de doutes pour l’Euro

Plusieurs facteurs peuvent expliquer (en partie) le mal-être de Mbappé en équipe de France. Le principal est sans doute que son jeu se base souvent sur la rapidité d’exécution, les combinaisons, les fulgurances techniques. Pour mettre en route la machine, l’ailier doit être bien entouré. Ainsi, Mbappé aime combiner avec Griezmann ou Giroud en attaque, et son association avec Paul Pogba est souvent fructueuse. Mais quand ces joueurs manquent à l'appel, le Parisien se trouve plus isolé.

Ensuite, Mbappé est souvent balloté d’une position à l'autre par Deschamps: tantôt à gauche, tantôt à droite, voire dans l’axe. C’est un facteur compliqué à gérer pour un joueur qui se repose beaucoup sur les automatismes. Mais c’est malheureusement le lot de tout membre d'une équipe nationale, car le sélectionneur doit jongler avec les éléments à sa disposition. 

Malgré cette mauvaise période, Mbappé reste un joueur incontournable en équipe de France et sa place à l’Euro n’est absolument pas en danger. Pour un joueur de sa trempe, il est évident que les attentes sont toutefois énormes. Cela doit lui rappeler qu’à seulement 22 ans, et malgré son statut d’étoile montante du football mondial, Kylian Mbappé a encore des choses à prouver.

Suivez Bosnie-Herzégovine-France ce mercredi 31 mars à partir de 20h35 sur Eleven Sports 2, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.