Embiid, James, Jokic, Antetokounmpo, Lillard… qui sera sacré MVP ?

La saison régulière de NBA prendra fin dans deux mois avant l’explosion en playoffs. Il reste donc quelques semaines aux candidats MVP pour faire la différence. Et cette année, la lutte est passionnante même si les blessures viennent s’en mêler. 

 

La passe de 3 pour Antetokounmpo ?

Tout au long de la saison NBA, certains joueurs se distinguent plus que d’autres avec des performances individuelles qui permettent à leur équipe d’aligner des succès. Le meilleur d’entre eux est récompensé en fin de saison par le titre de Most Valuable Player. Ces deux dernières saisons, c’est le Grec Giannis Antetokounmpo qui a raflé la mise. 

Le "Greek Freak" a véritablement dominé cette course les deux dernières saisons, notamment grâce à son équipe qui présentait le meilleur bilan de la Ligue. Mais cette saison, Milwaukee domine un peu moins la conférence à l'est et occupe même pour l’instant la troisième place derrière les Sixers et les Nets. Mais Antetokounmpo fait toujours du Giannis avec 28,3 points, 11,5 rebonds et 6,4 passes de moyenne. Il est presque dans les chiffres de la saison dernière. Il reste donc deux mois aux Bucks pour reprendre le contrôle de la conférence pour pourquoi pas, emmener leur joueur vers un troisième titre historique.

Embiid et Lebron favoris… avant de se blesser

Depuis le début de la saison, les Sixers impressionnent et semblent enfin capables de jouer le titre. Premier à l’est, Philadelphie peut remercier son pivot, Joel Embiid. Avec 30 points de moyenne et les pourcentages qui vont avec, notamment à 3 points (42,2%!) ainsi que 11 rebonds et 3 passes, le Camerounais était clairement favoris. Était, car une blessure, une de plus dans sa carrière, est venue couper cet élan. Mi-mars, le géant est touché au genou et a déjà loupé 15 matches. Difficile donc de rester dans la course si le retour ne se fait pas rapidement. 

LeBron James était aussi un véritable client avec à 36 ans des statistiques toujours élevées. Mais lui aussi s’est blessé il y a quelques jours, à la cheville. Et comme son retour n’est pas pour tout de suite, ses chances de décrocher le MVP s’amenuisent. Mais le King a surement une autre priorité, comme un deuxième titre NBA consécutif avec les Lakers.

Un autre européen titré?

Et si un Serbe succédait à un Grec au palmarès? Nikola Jokic est très bon depuis le début de la saison, tant au scoring (27 points de moyenne), qu’à la passe (8,6) et qu’au rebond (11). Et après un début de saison compliqué, les Nuggets remontent au classement à l’ouest. Si cela continue, le Joker aura toutes ses chances pour être nommé MVP. À l’ouest encore, comment ne pas citer Damian Lillard. C’est peut-être son année d’autant que Portland est dans la course au top 3. Individuellement, il porte sa franchise avec ses points et passes décisives, sachant se montrer décisif et clutch lors des fins de matches serrées.

5 candidats seulement ? Et bien non ! On peut encore citer Kawhi Leonard, pas le plus spectaculaire mais toujours très efficace. Il y a aussi Luka Doncic, même si il manque un peu de régularité, tout comme son équipe, il est capable de sortir des performances hallucinantes malgré son jeune âge. Enfin, il y a James Harden, même si la façon dont il a quitté Houston pour les Nets pourrait lui jouer un tour. Mais sur le terrain, le "Barbu" assure toujours au scoring et il y a ajouté les passes décisives. 

Derrières ces sérieux prétendants, d’autres joueurs dépendront du bilan de leur équipe comme Donovan Mitchell, Stephen Curry, Kyrie Irving ou encore Bradley Beal

Basket

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top