Depuis le début du mois de mars, Mbaye Leye a décidé de changer son fusil d’épaule sur le plan tactique. Exit son 4-3-3 finalement peu performant et place à un duo d’attaque qui laisse entrevoir de bonnes choses : Klauss-Muleka.
Contre La Gantoise ce dimanche (18h15), il y a fort à parier que l’entraineur du Standard de Liège, Mbaye Leye, poursuive sur la même voie que les semaines précédentes. Cette voie, c’est celle d’une attaque à deux têtes au lieu d’une. Depuis le match contre le Bruges en Coupe de Belgique, le Sénégalais a décidé d’aligner de concert João Klauss et Jackson Muleka.
 
Pour le moment, les résultats sont prometteurs. Victoire contre Bruges en coupe sur un but de Muleka, défaite à Mouscron après un off-day honteux, victoire contre Eupen en coupe et enfin partage à Genk avec deux buts de Klauss et Muleka. Ce n’est pas encore Byzance, mais le Standard retrouve des couleurs offensives.
 
Deux hommes complémentaires
 
En optant pour deux attaquants au lieu d’un seul, Mbaye Leye cherche à profiter des qualités de ses deux attaquants. Si Jackson Muleka doit encore mûrir sur le plan tactique, il fait preuve d’une réelle qualité de finition tout en y ajoutant une belle vitesse. De quoi prendre les espaces qu’un João Klauss aime créer. Si le Congolais est encore un peu chien fou, le Brésilien compense avec une abnégation incroyable. On peut très bien retrouver Klauss devant et quelques secondes plus tard le voir défendre.
 
Ensemble, les deux se complètent donc. Klauss, avec sa protection de balle et sa présence dans la construction permet à Muleka de se concentrer uniquement sur l’attaque en tournant un peu autour de lui. Dans le passé, tant Michel Preud’homme que Philippe Montanier ont essayé de créer cela avec Oulare ou Avenatti et Amallah ou Lestienne, sans vraiment de succès. Il faut dire qu’Oulare et Avenatti n’avaient aucun poids sur le jeu et la construction, ce que Klauss fait parfaitement.
 
Dans la durée ?
 
Cette doublette pourra-t-elle s’inscrire dans la durée ? Pour le moment, Leye aligne à peu de chose près les deux seuls attaquants valables de son équipe. Avenatti est parti en prêt à l’Antwerp, Oulare est dans le noyau B tandis que Cop a disparu des radars. Pour le moment, l’entraineur des Rouches doit se dire que les deux joueront bien ensemble au moins jusqu’à la fin de la phase classique, c’est-à-dire encore trois matchs, et pour la finale de Coupe. Il n’est toutefois pas temps qu’un des deux se blesse ou soit suspendu car le jeune Tapsoba n’a pas encore réussi à montrer qu’il était une solution de rechange performante.
 
Et après cette saison ? Klauss est prêté mais jusqu’en juin 2022. Cela permettra donc d’avoir un peu de stabilité en attaque, même s’il faudra renforcer le secteur avec des remplaçants capables d’être performants même avec peu de temps de jeu. En attendant, Klauss et Muleka continuent à développer leurs automatismes. Si ce n’est pas pour les play-offs de cette saison, ce sera au moins pour l’an prochain.
 
Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison et notamment Standard – La Gantoise, dimanche 4 avril à 18h15 sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.