Les Diables rouges ont fait hier soir à Louvain ce qu'ils avaient à faire. Lors du premier match de qualification de l'année pour la Coupe du monde 2022, le Pays de Galles a été battu 3-1 par nos Diables. Et même en l'absence d'Eden Hazard et d'Axel Witsel, Kevin De Bruyne, Leander Dendoncker et Youri Tielemans semblent constituer un nouveau trio efficace au milieu de terrain.

Depuis l'arrivée de Roberto Martinez à la tête des Red Devils, le technicien espagnol a rapidement adopté une ligne arrière à trois. Martinez a opté pour un 3-4-3, avec De Bruyne et Witsel comme piliers dans l'axe du milieu de terrain et Eden Hazard et Dries Mertens en soutien de l'attaquant Romelu Lukaku. Les chances que Witsel se rende à l’Euro sont toutefois extrêmement minces après sa déchirure du tendon d'Achille gauche. Et qu'en est-il de Hazard ? Sera-t-il en forme pour le championnat d'Europe ? Ce sont deux interrogations avec lesquelles Martinez doit faire. Contre le Pays de Galles, nous avons pu voir certaines de ses idées pour faire évoluer son plan de jeu

Dendoncker sans fioritures

L'arrière-garde de trois hommes n'a pas été touchée, mais dans les autres lignes, nous avons vu des changements importants. Au début, on voyait que Tielemans et Dendoncker seraient le nouveau tandem au milieu de terrain, et que De Bruyne et Mertens joueraient en soutien de Lukaku.

Nous attendions avec impatience la performance de Dendoncker, qui semble être le remplaçant naturel de Witsel pour Martinez. Le milieu de terrain des Wolverhampton Wanderers a réussi son match. Tout comme Witsel, il est resté à son poste, a joué sans fioritures, a pressé fort au milieu de terrain et était toujours disponible pour relancer le jeu.

Mais il n'a pas égalé la précision de Witsel. Et c'est pourquoi il semble que le coach Martinez ait déjà un plan B pour son milieu de terrain.

De Bruyne comme deuxième attaquant ?

Peu importe comment l'équipe est remaniée, tout tournera autour d'un homme si Eden Hazard ne peut pas jouer au Championnat d'Europe: Kevin De Bruyne. Il a montré une nouvelle fois qu'il peut briller dans n'importe quel stade. Chaque fois que KDB a eu un mètre d'espace, il en a profité. S'il y avait du danger contre le Pays de Galles, il venait souvent après un éclair de De Bruyne.

Ce rôle libre de De Bruyne fait que Tielemans doit être le lien au milieu de terrain entre la défense et l'attaque. Hier, nous avons également vu que de nombreuses attaques partaient de lui, mais qu'il ne trouvait pas toujours les ouvertures et n'était pas en mesure d'augmenter le rythme.

Dans un tel scénario, Martinez pourrait opter pour un milieu de terrain à cinq, avec De Bruyne en tant que meneur de jeu supplémentaire. Dans ce cas, les Belges pourraient abandonner le 3-4-3 et passer à un 3-5-2, Mertens et Lukaku devenant un duo d'attaquants.

En tout cas, Martinez a tout le temps d'expérimenter davantage avec ses Diables rouges. La prochaine étape sera un voyage en République tchèque. Notre futur adversaire a déjà fait fort en s'imposant largement en Estonie 2-6. Les Belges sont prévenus.

La rencontre République tchèque - Belgique est à suivre sur La Une dès 20h45 ce samedi 27 mars.