Quand vous possédez l’un des plus grands joueurs de l’Histoire, la question de son héritage se pose inévitablement, encore plus quand le joueur en question est âgé de 36 ans. Mais le Portugal ne doit pas craindre la retraite de Ronaldo. Il y a des jeunes plein de talent.
Au Portugal plus qu’ailleurs encore, Cristiano Ronaldo est une véritable légende vivante. A 36 ans, l’attaquant de la Juventus continue à affoler les compteurs avec la sélection lusitanienne. Il y a quelques mois, le natif de Funchal a passé la barre des 100 buts en sélection. Et on se souvient tous de lui en finale de l’Euro 2016 quand il avait joué, blessé depuis le banc, les coachs.
 
Mais voilà, Ronaldo n’est pas éternel. L’homme aux 170 sélections tient encore à disputer et remporter le mondial de 2022 au Qatar. Il aura alors 37 ans, presque 38 ans. Les qualifications pour le tournoi ont débuté cette semaine et le Portugal jouera son deuxième match en Serbie ce samedi (20h45). Ensuite ? Il y a fort à parier que le Portugais fermera le chapitre de la sélection nationale. De quoi laisser un grand vide ? Certainement, même si les jeunes Portugais ont du talent.
 
Joao Felix, le futur Ronaldo ?
 
14 ans plus jeune que Cristiano Ronaldo, Joao Felix est déjà promis à un bel avenir. Acquis en 2019 par l’Atlético Madrid contre 126 millions d’euros à même pas 20 ans, le jeune Portugais a fait ses débuts avec la sélection la même année. En 13 sélections, il a déjà inscrit 3 buts.
 
Joao Felix ne joue pas au même poste que Ronaldo. Si CR7 est habitué du flanc gauche ou de la pointe de l’attaque, Joao Felix est lui plus à l’aise en numéro 10. Un poste qui lui permet toutefois de se montrer offensif. Reste qu’il faudra se montrer patient avec lui. Tout son talent ne remplacera pas du jour au lendemain l’aura de Ronaldo, mais il pourrait bien, un jour, endosser ce rôle de leader de la sélection portugaise.
 
Une jeunesse offensive
 
Les nouvelles pépites portugaises, on les trouve principalement en attaque. Car outre Joao Felix, il y a des garçons comme Trincao (Barcelone), Neto (Wolverhampton), ou encore Diogo Jota (Liverpool). Et on pourrait également citer un jeune comme Fabio Silva, lui aussi actif à Wolverhampton, et qui est l’un des grands espoirs du football portugais.
 
Un cran plus bas, dans le milieu de terrain, l’éclosion de Fabio Vieira à Porto cette saison est de bon augure pour le Portugal. Sans oublier des Gedson Fernandes, Vitinha ou Diogo Dalot en défense. Le Portugal, démographiquement fort équivalent à la Belgique, n’a pas vraiment à s’inquiéter de l’après Ronaldo. Le talent est là et n’attend qu’à s’imposer.
 
Suivez la rencontre entre la Serbie et le Portugal samedi 27 mars dès 20h35 sur Eleven Sports 1, disponible dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.