L'union Belge de football aurait ouvert une enquête après des allégations de fraude qui visent le comportement du RFC Seraing dans les jours qui ont précédé son match au sommet face au KVC Westerlo (24/01). Les tests Covid des joueurs du club auraient été falsifiés...
 
Dans les jours qui ont précédé ce match, le RFC Seraing devait faire face à de nombreux cas d'infection au Covid-19 au sein de son noyau. Mais le match avait finalement pu avoir lieu et le KVC Westerlo l'avait emporté 4-3. Selon le quotidien Het Belang van Limburg, une fuite aurait révélé après le match que Seraing se serait rendu coupable de fraude aux tests corona afin de pouvoir aligner ce jour-là l'équipe la plus forte possible.
 
Le journal reprend une rumeur qui indique des joueurs du noyau réserve du club auraient en fait passé ces tests avec de fausses identités, permettant ainsi aux joueurs du noyau A du RFC Seraing de contourner cette procédure et donc d'être présents sur la pelouse. Westerlo aurait ensuite soumis ces accusations à l'URBSFA qui aurait diligenté une enquête pour vérifier le bien fondé de ces rumeurs. Certains joueurs du RFC Seraing auraient même déjà été entendus.
 
Forfait
 
Deux semaines après ce match, l'équipe de Lommel SK, qui reste le dernier concurrent du RFC Seraing pour la deuxième place, synonyme de barrages, avait déclaré forfait face au même Seraing parce qu'elle estimait "que la santé et la sécurité de chaque joueur et de chacun de ses adversaires etait une priorité."

Affaire à suivre...