Le KVC Westerlo est parvenu vendredi soir à arracher in extremis un point contre le champion, l’Union St-Gilloise. Les Campinois sont ainsi la première équipe depuis Seraing (octobre 2020) à avoir réussi à faire perdre des points aux Bruxellois. En outre, ni Vanzeir, ni Undav  n’ont pu inscrire leur petit but quasi hebdomadaire.

Le duo de tueurs de la D1B avait marqué depuis le 20 décembre dans chaque match (également à Westerlo). Si Vanzeir ne trouvait pas le chemin des filets adverses, alors Undav le relayait et vice-versa. Ce duo a fait le forcing durant 9 matches d’affilée (18 buts à eux deux en 810 minutes)  et a pris ainsi une part importante dans le titre de l’Union. Néanmoins, hier, les deux attaquants sont restés muets au Kuipje.

C’est incontestablement le mérite de la défense de Westerlo qui pour l’occasion avait été totalement remaniée avec trois joueurs qui disputaient leurs premières minutes de la saison sous le maillot des Campinois. Koen Van Langendonck, le gardien réserviste, mais aussi les récents transferts hivernaux Rubin Seigers et Guy Serge Yameogo ont joué ainsi leurs premières minutes.

Avec Noel Soumah, ils ont mis Undav et Vanzeir sous l’éteignoir. Malheureusement pour les Campinois, l’Union dispose également d’autres joueurs dans ses rangs pour marquer. Aussi, ce match agréable à suivre s’est terminé sur la marque de 2-2.