Actuel 2e du championnat, le Barça surfe toujours sur la bonne vague en Liga. Invaincus depuis plus de trois mois, Lionel Messi et les siens sont bien placés dans la course au titre. Une renaissance due, entre autres, à des changements tactiques apportés par Ronald Koeman. Le coach néerlandais a notamment opté, avec succès, pour un dispositif en 3-5-2. Un nouveau schéma qui pourrait être encore utilisé lors du duel contre la Real Sociedad ce dimanche (21h).

On reconnait les grands clubs à leur capacité à trouver de la ressource aux moments décisifs. Cette saison, le FC Barcelone a su réagir pour se sortir de l’ornière dans laquelle il s’était mise. Relégués à la 6e place de Liga en octobre, les Blaugranas ont ensuite entamé une progression continue qui les amène aujourd’hui à la deuxième place du classement, à quatre unités de l’Atletico Madrid. À 12 journée de la fin, le Barça est de nouveau en course pour le titre. 

Ce revirement de situation est en partie dû aux choix tactiques de Ronald Koeman. Face à la crise, le coach néerlandais a su entamer les gros travaux. Sa principale réforme: la mise au placard du traditionnel 4-3-3 qui a fait les beaux jours du FC Barcelone sous Pep Guardiola. Constatant le manque d’inspiration et d’efficacité de son noyau, Koeman a pris le pari d’instaurer un 3-5-2 plus offensif. Le système porte ses fruits puisque Lionel Messi et les siens sont plus mordants que jamais. 

Une défense à trois révolutionnaire

Le Barça peut ainsi se targuer d’avoir inscrit 28 buts lors de ses dix derniers matchs de Liga. L’apport des latéraux est précieux: le rapide Jordi Alba et le percutant Sergiño Dest offrent des appuis à Messi et Ousmane Dembélé, qui rentrent davantage dans le jeu. 

Au milieu de terrain, Sergio Busquets et Frenkie de Jong tiennent la baraque, tandis que le jeune Pedri s’active un cran plus haut, en soutien des attaquants. Ce rôle convient à merveille à la pépite espagnole, dont l’implication offensive et défensive est énorme. Sa complicité avec Messi est également criante. Les performances de Pedri lui ont d’ailleurs valu une première sélection avec l’Espagne pour le rassemblement de mars.

De son coté, la défense à trois testée à plusieurs reprises n’est pas poreuse, puisque les Catalans encaissent très peu. Résultat: une invincibilité en Liga qui dure depuis le 5 décembre. 

Au détriment de Griezmann?

Choisir, c’est renoncer, et Koeman l’a bien compris. Son nouveau système offre peu de place à Antoine Griezmann. Le Français se complaît dans un rôle offensif axial (faux n° 9, par exemple) qui n’existe pas dans le schéma du coach néerlandais.

Toutefois, l’ancien entraîneur des Pays-Bas a récemment sorti un nouveau lapin de son chapeau en repositionnant son lieutenant Frenkie de Jong en défense centrale (en l’absence de Gérard Piqué). Ce glissement laisse alors une place à Griezmann à la pointe du triangle du milieu de terrain, un rôle plus libre et axial qui lui sied parfaitement. 

Koeman pourrait encore opter pour ce dispositif dimanche (21h) contre la Real Sociedad. Cela permettrait à Griezmann d’être titulaire contre une équipe qu’il porte dans son coeur. Le n° 7 est arrivé à l’âge de 14 ans à Saint-Sébastien, où il continué sa formation avant d’y faire ses débuts professionnels en 2009. C’est là qu’il a brillé pendant cinq ans, attirant l’attention de l’Atletico Madrid et de l’équipe de France. En cette saison compliquée pour lui, ce retour aux sources, dimanche, pourrait faire du bien au Français.

Suivez le duel entre la Real Sociedad et le FC Barcelone ce dimanche à partir de 21h sur Eleven Sports 1, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx

Le calendrier de la 28e journée de Liga:

Samedi:
Celta Vigo - Real Madrid: à partir de 16h15 sur Eleven Sports 1

Dimanche:
Atletico Madrid - Alaves: à partir de 18h30 sur Eleven Sports 2
Real Sociedad - FC Barcelone: à partir de 21h sur Eleven Sports 1