De Spartacus à Harry Hotspur et Vasco de Gama: comment l’Histoire a inspiré les clubs de foot

Savez-vous d’où vient le nom de votre équipe préférée? C'est une question qu'on ne se pose pas toujours. Pourtant, les noms de club cachent parfois des explications et anecdotes surprenantes, qui en disent long sur leurs origines. S'y intéresser, c'est s'intéresser à l'histoire de l'équipe, mais aussi du football en général. Dans cette nouvelle rubrique, Proximus Pickx se penche sur l'origine des noms de club. Place aujourd’hui aux dénominations qui évoquent un personnage historique.

Au moment de leur création, de nombreux clubs ont décidé de prendre le nom (de manière plus ou moins explicite) d’un personnage historique. Cela permet de se donner une image de marque et d’imposer le ton pour les adversaires. Mais également de raconter une histoire, son histoire.

Certaines équipes sont remontées loin dans le passé, parfois jusqu’à la Grèce Antique. C’est ainsi que le célèbre gladiateur Spartacus a inspiré les dirigeants d’un club de Moscou dans les années 30. Après de nombreux changements de nom, l’équipe est finalement rebaptisée Spartak Moscou, car ce héros de l’Antiquité, leader du soulèvement des esclaves contre la République Romaine, était très populaire dans les mouvements communistes en Russie.

Plus largement, l’historique cité grecque de Sparte, connue pour la puissance et la discipline de son armée, a inspiré quelques autres équipes européennes comme le Sparta Prague ou le Sparta Rotterdam. Idem pour la grande ville antique de Corinthe, en Grèce antique toujours, qui a donné son nom au Corinthians FC de Londres, puis aux Corinthians de São Paulo, l’un des plus grands clubs du Brésil. 

Souverains et figures nationales

Parmi les grands personnages de l’Histoire, on compte aussi évidemment les souverains. En Belgique, l’une des dernières monarchies d’Europe, le Royal Léopold Football Club, créé en 1893 et matricule 5 de notre pays, tient son nom du deuxième roi des Belges, Léopold II. Le Royal Albert Elisabeth Club de Mons, autrefois pensionnaire de D1, rend quant à lui hommage au roi Albert Ier et à son épouse Elisabeth. Le club avait même contacté directement le monarque pour avoir son autorisation!

Aux Pays-Bas, autre monarchie subsistante, le Willem II Tilburg, fondé en 1896, rappelle le règne de Guillaume II, deuxième souverain du pays des tulipes. C’est en effet à Tilbourg que le prince d’Orange est décédé en 1849, après neuf ans de règne. 

Au Portugal, le Gil Vicente FC, en Primeira Liga, doit son nom à ce célèbre dramaturge considéré comme le Shakespeare lusitanien, car les fondateurs s'entraînaient à côté du théâtre de la ville. Même chose pour le Stade Malherbe Caen, en Ligue 2 française, qui évoque le poète François de Malherbe, né dans la commune. En Angleterre, le Hotspur qui accompagne le nom de Tottenham fait référence à Henry Percy, un comte anglais surnommé Harry Hotspur ("Harry Tête brûlée") en raison de son tempérament impulsif.  

L’Amérique latine, fan du name dropping

De l’autre côté de l’Atlantique, puiser les noms de clubs dans l’Histoire est devenu une spécialité. Le notoire Club Vasco da Gama de Rio de Janeiro s’est choisi pour modèle le grand explorateur portugais. En Argentine, le Club Atletico Colon est, lui, baptisé en l’honneur d’un autre fameux navigateur: Christophe Colomb. 

Le Club Atlético Vélez Sarsfield fait référence au juriste et homme politique argentin qui a rédigé le code civil du pays. Tandis que le Club Bolivar, en Bolivie, tire son nom de Simon Bolivar, figure emblématique de l’indépendance du pays. Citons enfin le Club Social y Deportivo Colo-Colo au Chili, qui rend hommage au chef amérindien Colocolo, qui a combattu les Espagnols au XVIe siècle.

Les exemples sont légions et de simples recherches permettront aux plus curieux d’en découvrir davantage. On le voit bien, il ne serait pas impossible de tenir tout un cours d’histoire en se basant uniquement sur les clubs de foot! 

Fan de notre rubrique sur les noms des clubs? Retrouvez notre article sur les équipes qui font honneur à leur région.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top