Alors que le Standard et le Racing Genk se rencontreront en finale de la Coupe de Belgique fin avril, les deux formations répéteront leurs gammes ce vendredi, 20h45, en Jupiler Pro League avec les playoffs 1 en ligne de mire.
Le Standard devrait jouer toute sa saison sur un seul match, le 24 avril prochain, en finale de la Coupe de Belgique contre le Racing Genk. Les Liégeois, douzièmes de Jupiler Pro League, auront en effet du mal à remplir leur objectif dans le championnat belge, à savoir accrocher les playoffs 1 cette année. Positionnées à six unités de la 4e place détenue par Ostende, à quatre journées de la fin de la phase régulière, les troupes de Mbaye Leye peuvent encore se hisser mathématiquement dans le top-4. Il faudrait toutefois un incroyable concours de circonstances pour y parvenir. Quoi qu'il en soit, le matricule 16 se doit de jouer le coup à fond jusqu'au bout, en commençant par tenter de ramener les trois points, ce vendredi, de son déplacement au Racing Genk.

Une Amallah-dépendance au Standard

Samedi dernier, en Coupe, les Rouches ont réussi à faire abstraction de la spirale négative dans laquelle ils se trouvent en championnat. Pour rappel, le Standard reste sur un triste bilan de 3 points sur 21 et, surtout, sur trois défaites consécutives dont un revers symbolique à domicile contre le Sporting d'Anderlecht. Sur la pelouse d'Eupen, le club de la Cité ardente a une nouvelle fois dû son salut à Selim Amallah, l'un des rares standardmen capables d'un coup d'éclat cette saison.

"Selim est le leader technique de notre équipe, celui capable d'être l'ouvre-boîte. Quand il n'est pas là, son absence est remarquée" a déjà martelé Mbaye Leye. Si João Klauss a apporté un plus sur le front de l'attaque liégeoise, c'est surtout le rendement de Maxime Lestienne et de Mehdi Carcela qui pose question. Le premier se crée beaucoup d'occasions, mais manque cruellement d'efficacité depuis son arrivée en bord de Meuse. Le second, devenu capitaine depuis l'intronisation du nouveau T1, semble avoir perdu son fameux coup de rein qui faisait sa notoriété jadis. Et lorsque le jeune Nicolas Raskin est dans une période moins faste, comme c'est le cas actuellement, l'animation offensive du Standard se trouve bien pauvre.

Thorstvedt équilibre le jeu de Genk

Dans le camp adverse, l'attaque limbourgeoise est évidemment impactée par l'incroyable efficacité de Paul Onuachu. Le géant nigérian n'est pas seulement adroit en Jupiler Pro League, puisqu'il a montré toute sa précision en Coupe de Belgique le weekend dernier à Anderlecht. À ses côtés, Junya Ito et Theo Bongonda pourraient être boostés mentalement par la qualification en finale, eux qui connaissent une petite baisse physique ces dernières semaines. Mais ce qui a surtout changé lors des derniers matchs, c'est la stabilité au milieu de terrain. Bryan Heynen, Patrik Hrošovský et, surtout, Kristian Thorstvedt enchaînent les bonnes prestations et forgent de plus en plus des automatismes.

Si le médian norvégien use et abuse des infiltrations, ses deux partenaires s'immiscent moins sur le front de l'attaque pour travailler à leur rôle défensif. Un double soutien de poids pour l'arrière-garde limbourgeoise qui a été trop souvent abandonnée à son sort cette saison. Malgré la carte rouge reçue par Jhon Lucumí au parc Astrid, la défense de Genk s'est montrée solide mais aussi solidaire. Emmené par un Daniel Muñoz faisant preuve d'une pugnacité à montrer dans toutes les écoles de football, le secteur défensif limbourgeois à l'accent latin semble enfin se mettre au diapason du reste du groupe. De quoi permettre à John van den Brom et les siens d'atteindre leurs objectifs ?

Vivez le choc entre le Racing Genk et le Standard de Liège ce vendredi, 20h45, sur Eleven Pro League 1, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.