Avec la fin de la DreamHack Open March, ce sont deux équipes américaines qui ressortent vainqueurs d’une semaine d’affrontements, empochant ainsi une grande partie des 100.000$ et deux places pour les IEM Summer à venir.

 

Amérique du Sud

L’arbre à double élimination du côté Amérique du Sud est celui qui se finit en premier ce dimanche après-midi. Et nos deux équipes favorites se défont aisément de leurs adversaires respectifs. La finale de l’Upper Bracket se voit donc opposer Sharks Esports et Imperial Esports.


Les deux équipes pressenties vainqueures s’affrontent déjà, comme une finale avant l’heure. La suite de l’évènement le confirme, Imperial Esports envoyant les Sharks en lower bracket. Ceux-ci éliminent Havan Liberty une dernière fois avant de remonter en Grande Finale avec une carte de retard. Imperial pick Mirage, et démarree la rencontre avec une victoire assez large 16-9.

Les Sharks ne peuvent malheureusement plus remonter à moins d’un reverse-sweep… Qui n’arrivera jamais. Les requins parviennent tout de même à s’imposer sur Train (16-12) mais Imperial saisit leur dernier choix de carte et remporte cette finale en un 16-7 plus que convainquant sur Dust 2. Imperial empoche ainsi 16.000$ et une place pour les IEM Summer !

Amérique du Nord

La bataille en Amérique du Nord aura été plus rude. Avec une phase de groupes et un arbre à simple élimination, les 8 équipes auront eu tout le temps de se livrer à des matchs sans merci.

Le groupe A fait office de terrain de jeu pour Team Liquid. La super-team américaine archi-favorite se défait rapidement de ses adversaires et se qualifie bien vite pour les play-offs. Derrière, pour la deuxième place, il y a deux équipes qui se battent : Triumph et High Coast Esports. Il faudra un Bo3 final pour départager les deux équipes et c’est au final High Coast Esports qui se venge de la première rencontre de début de phase de poules contre Triumph, se qualifiant ainsi pour les play-offs elle aussi.

Les play-offs nous réservent cependant beaucoup plus de surprises. Car ce qui aurait pu s’avérer être un jeu d’enfant pour la nouvelle line-up de Team Liquid va virer au cauchemar.

Pain Gaming se retrouve au premier tour face à Liquid dans un match qui paraît être à sens unique pour ces derniers, mais c’est sans compter sur la détermination et la très bonne préparation des brésiliens qui imposent un rythme d’enfer dès la première carte Dust 2. Le match reste compétitif avec Overpass à l’avantage de Liquid mais c’est bien Pain Gaming qui s’impose 16-8 sur Inferno et se qualifie pour la Grande Finale. La scène américaine en a le souffle coupé : Liquid est éliminé dès ce premier tour.

De l’autre côté de l’arbre, Extra Salt (ES) affronte High Coast Esports (HCE) dans un Bo3 plus court que leurs homologues brésiliens. HCE paraît pourtant bien commencer leur match, s’imposant même 5-10 lors de leur premier side d’attaque sur Dust 2. Cependant, le match tourne vite en la faveur d’ES, porté par un Sonic monstrueux du haut de ses 132 d’ADR. Au final c’est Extra Salt qui rejoint Pain Gaming en finale sur un 2-0 largement mérité.

La Grande Finale opposant Pain Gaming à Extra Salt est donc un Bo5. Et qui dit Bo5, dit match jusqu’au bout de la nuit pour les spectateurs européens.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, lors des trois dernières confrontations entre ES et Pain, c’est l’équipe Américano-Sud Africaine (Extra Salt) qui est ressortie vainqueur.

Et la tendance se confirme dès les premières cartes :
Inferno, choix de Pain, voit Extra Salt s’affirmer dans un 16-12 convainquant contre l’équipe même qui a éliminé Liquid sur cette carte !Ensuite vient Train, la carte choisie par ES, choix assumé d’ailleurs car l’équipe s’impose 16-13 lors de la manche.

 

Plus qu’à franchir la dernière marche (Mirage) pour s’installer sur cette première marche (du podium.) La carte où tout est possible, la preuve en est, le score final reste très serré et c’est en autre grâce aux 33 kills de oSee sur cette dernière carte (79 kills au total sur ce Bo5 de sa part) que Extra Salt confirment leur très bonne forme en ce mois de Mars, encourageant pour une équipe en plein développement. L’équipe empoche ainsi 35.000$ et une place bien méritée pour les IEM Summer !