Les célébrations mythiques: Raúl fait taire le Camp Nou lors d’un Clasico animé

La longue histoire des Clasicos entre le FC Barcelone et le Real Madrid est truffée de moments iconiques. Comme en 1999, lorsque Raúl réduisait littéralement au silence le Camp Nou après son but égalisateur en fin de partie.

Le premier Clasico de la saison 1999-2000, qui a lieu au Camp Nou, est particulièrement redouté par les supporters madrilènes. Il faut dire que le club de la capitale n’en mène pas large contre le FC Barcelone depuis quelques temps. Huit mois plus tôt, le dernier déplacement des Merengues en terre barcelonaise s’est soldé par un cinglant 3-0. Pire, les Madrilènes n’ont plus battu le rival catalan depuis plus de deux ans. C’était lors de la Supercoupe en 1997.

Le 13 octobre, Pep Guardiola, Rivaldo, Luis Figo et consorts abordent donc ce choc avec confiance, d’autant que les champions en titre trônent déjà en tête de la Liga, tandis que le Real, huitième, a démarré la saison timidement.

Egalisation tardive

Rapidement, la tendance se confirme sur le terrain. Les Blaugrana mettent le pied sur le ballon et se procurent les plus belles occasions, mais sans trouver la faille. Le Real Madrid en profite pour ouvrir le score à la 26e. C’est Raúl, le prodige madrilène de 22 ans, qui s’en charge d’une belle reprise de la tête. Mais la joie des Merengues est de courte durée. Deux minutes plus tard, Rivaldo rétablit l’égalité d’une frappe dans l’axe. Le match s'anime et, alors que le Real aurait pu revendiquer un pénalty, c’est le Barça qui prend l'avantage par l'entremise de Figo.

Au retour des vestiaires, Figo donne l’avantage aux locaux. Alors qu’ils pensaient avoir fait le plus dur, ils se retrouvent à dix après l’exclusion de Patrick Kluivert. Le score ne bougera pas jusqu’à la 86e minute, moment choisi par Raúl pour sortir une nouvelle fois de sa boîte. Lancé en profondeur, l’attaquant pique subtilement son ballon pour tromper Ruud Hesp.

"Les circonstances du moment"

En guise de célébration, le joueur posa son index sur sa bouche en narguant le public du Camp Nou, l’intimant de se taire. Un moyen d’évacuer la frustration accumulée au cours du match et sans doute aussi des derniers déplacements en Catalogne. De quoi également régaler ses propres supporters. L’image, qui a évidemment fait la une des journaux espagnols le lendemain, est depuis restée gravée dans la mémoire collective.

"C'étaient les circonstances de ce moment, de ce match. Il est évident que cette image, cette photo est entrée dans l'histoire. Mais j'ai toujours respecté les joueurs de Barcelone, le club et ses supporteurs”, déclarera plus tard l'actuel entraîneur du Real Madrid Castilla à propos de ce geste.

Malheureux en Liga, où ils termineront à la cinquième place, les Merengues se consoleront avec leur huitième sacre en Ligue des champions. C’est encore Raúl qui inscrira le troisième but des siens dans la finale 100% espagnole contre Valence (3-0).

Fan de notre série? Revivez celle de Brian Laudrup contre le Brésil.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top