Les matchs de légende : Zidane offre un récital face au Brésil en 2006

Si le match de Zinédine Zidane contre le Brésil en 98 reste dans les mémoires pour ses deux coups de tête qui offrent le titre mondial à la France, sa prestation face aux mêmes Brésiliens en 2006 reste peut-être l’un de ses meilleurs matchs. Proximus Pickx replonge dans le passé.

En 2006 au moment d’entamer la Coupe du Monde, la France n’est pas l’un des grands favoris. Les Bleus restent sur deux échecs cuisants. Tout d’abord en 2002 quand ils terminent derniers de leur groupe sans le moindre but marqué et ensuite en 2004 quand ils sont éliminés à l’Euro par la Grèce. L’équipe est en panne de leader et Raymond Domenech n’a pas hésité à aller rechercher quelques anciens pour le mondial, tel que Zinédine Zidane, pourtant âgé de 34 ans.
 
Bien lui en a pris car Zizou endosse le rôle de leader avec majesté. Tout au long du tournoi, il affichera un jeu d’une classe incroyable. Son coup de tête rageux sur Materrazzi en finale ne doit pas faire oublier l’ensemble de sa Coupe du Monde et plus particulièrement ce match du 1er juillet à Francfort contre le Brésil. Un quart de finale qui reste dans la légende du mondial comme l’un des plus beaux jamais joués.

Makelele et Zidane en mode patron

Le début de tournoi de la France a été assez poussif mais la qualif obtenue en huitièmes de finale contre l’Espagne (3-1) redonne une grosse confiance aux Bleus. Mais face à eux en quarts, c’est le Brésil, tenant du titre et grandissime favori de la compétition. Ils sont peu à donner des chances à la France de passer. Et pourtant.
 
Avant le match, certains joueurs de l’équipe de France s’étaient déjà montrés très décontractés à l’image d’un Claude Makelele qui déclarait "Brésil ou pas, Ronaldinho, machin chouette, rien à foutre !". Le ton était donné. Et sur le terrain, l’ancien entraîneur de la KAS Eupen a joint le geste à la parole en muselant les Brésiliens tandis que Zidane faisait parler sa technique : contrôles orientés, passes précises, dribbles, roulettes, déhanchés… De la folie pure pour les amateurs de football.

Henry envoie les Bleus en demies

Ce sont les Français qui, surprise, se créent le plus grand nombre d’occasions. Au fil du match, les Brésiliens pourtant emmenés par Ronaldo, Ronaldinho, Juninho, Kaka, Roberto Carlos ou encore Cafu et Dida ne parviennent pas à développer leur jeu. A la 57e, un coup franc de Zidane trouve Henry qui, d’un plat du pied sécurité, envoie le ballon dans le plafond du but. Le Brésil ne se relèvera jamais.
 
Le match livré par Zidane est probablement le plus beau de toute sa carrière. Il n’y avait rien à jeter. Tout était parfait avec lui ce soir. Et même ceux qui ne portent pas la France dans leur cœur ont bien dû avouer que Zizou, ce 1er juillet 2006, était le meilleur sur la pelouse. La suite, on la connait. La France écartera le Portugal grâce à un pénalty de Zidane avant de tomber contre l’Italie.
 
Fans de matchs de légende ? Revivez aussi le match de folie aux 12 buts entre Westerlo et Genk.

 

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top