La Gantoise accueille ce lundi soir (20h45) le Club Bruges pour la “Bataille des Flandres", qui avait été reportée il y a deux semaines car l’effectif brugeois comptait plus de sept joueurs positifs au coronavirus. Pour les Buffalos, surtout, il est important de ne pas se louper dans ce choc.
Gand a commencé la saison en tant que principal concurrent du Club Bruges pour le titre, mais a connu une première partie de saison catastrophique. Hein Vanhaezebrouck, qui est déjà le quatrième entraîneur du club cette saison, espère emmener ses troupes en play-offs 1 ou 2. Les Buffalos comptent actuellement 40 points et une victoire contre leur grand rival les hisserait à la huitième place, suffisant pour participer aux play-offs 2.

Mathématiquement, les Gantois ont encore une chance d’accéder aux play-offs 1. Il leur reste quatre rencontres pour déloger le KV Ostende de sa quatrième place (46 points) et espérer qu’aucun autre club ne s’y installe.

L'arrivée de Tissoudali

La Gantoise retrouve des couleurs sous la houlette de Vanhaezebrouck, mais ses prestations sont encore bien trop irrégulières. Toutefois, depuis janvier, les vice-champions disposent d’un nouvel atout en la personne de Tarik Tissoudali. Après avoir impressionné du côté du Beerschot, l’attaquant a rejoint les pensionnaires de la Ghelamco Arena contre environ 700.000 euros.

Le joueur très habile balle au pied est l’auteur de très bons débuts à Gand. En 7 matchs pour les Buffalos, il a déjà inscrit 4 buts et délivré 3 passes décisives. Sur l’ensemble de la saison, Tissoudali en est à 11 buts et 7 assists en 23 matchs pour le Beerschot et Gand en Jupiler Pro League.

Les Gantois semblent donc avoir enfin trouvé un successeur à Jonathan David, parti à Lille, où il retrouve enfin sa meilleure forme depuis plusieurs semaines. Gand éprouvait pas mal de soucis après son départ, mais la créativité, la profondeur et la facilité à scorer de Tissoudali, qui rappellent les qualités de l'attaquant canadien, font énormément de bien au secteur offensif gantois.

Yaremchuk retrouve le sourire

L'arrivée de Tissoudali a également soulagé Roman Yaremchuk. Un temps lié au Club Bruges, l'Ukrainien de 25 ans aimerait franchir un palier en rejoignant un championnat plus huppé la saison prochaine, mais il a connu un début de saison compliqué et s'en est même pris à Laszlo Bölöni. Mais sous la direction de Vanhaezebrouck, il retrouve lui aussi des couleurs.

Depuis que Tissoudali l'a rejoint en attaque, il trouve plus facilement le chemin du but. L’avant-centre s’est souvent montré décisif ces dernières semaines, avec 5 buts et 1 passe décisive sur les 6 derniers duels. Ce qui porte son total à déjà 18 réalisations et 5 assists en 32 rencontres toutes compétitions confondues cette saison. A Bruges, que personne ne semble pouvoir empêcher de filer vers un nouveau titre, on a certainement déjà une idée de quels joueurs tenir à l'œil ce lundi soir...

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.