L'Union Saint-Gilloise a remporté ce week-end son dixième succès consécutif et touche à présent le titre du bout des doigts, car le match nul de Seraing permet aux Bruxellois de rêver de montée au terme du 'derby de la zwanze', samedi soir...
 
Après son récent 0/6, le Lierse Kempenzonen devait vaincre pour ne pas décrocher au classement, mais avec un adversaire qui s'appelait l'Union, les choses s'annonçaient plutôt compliquées. Le match commençait pourtant bien pour les Lierrois qui ouvraient le score après 8 minutes via Ayoub Allach, sur un superbe tir à distance. Le Lierse semblait devoir virer en tête à la pause, mais c'était sans compter avec ce diable de Dante Vanzeir qui convertissait de la tête un corner de Teddy Teuma. Pire : avant le retour aux vestiaires, l'Union prenait même l'avance sur un penalty botté par Undav. A la 95e, Labeau faisait 1-3, à nouveau sur penalty. L'Union n'est plus qu'à une victoire du titre.
 
Le RWDM et Deinze se sont quittés dos à dos, samedi. Les Flandriens ouvraient le score sur un service de Mertens pour Staelens (0-1). Deinze tenait le bon bout et frisait même le 0-2 quand un but de Blondelle était annulé de justesse pour hors-jeu. Le RWDM se réveillait alors et mettait les visiteurs sous pression. A 20 minutes du terme, l'égalisation arrivait du pied du remplaçant Thomas Ephestion qui faisait calmement mouche dans le rectangle. Ce partage ne fait les affaires ni du RWDM, ni de Deinze car l'écart avec Lommel, qui les précède, est désormais de 5 points pour le RWDM et de 6 points pour Deinze. Les deux équipes, qui comptent un match de moins, doivent encore se retrouver le 18 mars pour disputer leur rencontre reportée de la 18e journée.
 
Après une bonne minute de jeu, Westerlo avait déjà pris l'avance au Pairay, par l'inévitable Çiçek, l'homme en forme du côté Campinois. Le joueur turc est en effet impliqué dans au moins un but lors des neuf dernières rencontres de Westerlo. Avec ses 8 buts et 4 assists, il est devenu un pion d'une importance capitale sur l'échiquier de Bob Peeters. Alors que Westerlo semblait parti pour remporter une victoire capitale dans la perspective d'une place de barragiste, Gueye égalisait à 6 minutes du terme et offrait un point vital à son équipe.
 
Lommel, léthargique, était surpris par l'enthousiasme du Club NXT. Les Brugeois étaient de loin les plus dangereux mais devaient attendre la 63e et une erreur du gardien Grimshaw pour ouvrir la marque par Servais, qui concluait cliniquement. Soudain, Lommel semblait se réveiller. Moreno était arrêté fautivement dans le rectangle après une série de dribbles et Kis convertissait le coup de réparation. Dix minutes plus tard, Lommel enfonçait le clou, Kis déposant un coup franc sur la tête de Verschueren. Le Club NXT pourra regretter les nombreuses occasions manquées et Lommel peut s'estimer heureux de s'être sorti de ce mauvais pas.