One day, one goal : Rafael Leão marque le but le plus rapide de l'histoire de la Serie A

Le 20 décembre 2020, Rafael Leão est entré dans l'histoire en inscrivant le but le plus rapide de l'histoire de la Serie A. Contre Sassuolo, le joueur de l'AC Milan a atteint la cible après seulement 6,2 secondes.

Lors de la treizième journée de Serie A, un record a été battu dans le match entre Sassuolo et l'AC Milan. Milan a pris un départ fulgurant : les troupes de Stefano Pioli se sont précipitées en avant immédiatement après le coup d'envoi. Calhanoglu a glissé le ballon dans la défense de Sassuolo vers Leão, qui s'y est faufilé intelligemment depuis le flanc gauche. Le Portugais a terminé l’action avec précision : 0-1 après exactement 6,2 secondes.
 
Le coach Piolo a admis que cette attaque avait été répétée à l’entrainement. "Nous avons quatre ou cinq attaques différentes dès le coup d'envoi", a-t-il dévoilé. "Aujourd'hui, Brahim Diaz, Calhanoglu et Leão ont fait les bons mouvements de course et nous avons marqué."
 
Leão a signé le but le plus rapide de l'histoire de Serie A. Le précédent record était détenu depuis le 2 décembre 2001 par Paolo Poggi qui avait marqué pour Piacenza après 8 secondes contre la Fiorentina.

Milan en leader

Milan a cherché et trouvé le 0-2, mais le but de Calhanoglu a été refusé pour un hors-jeu. À la 26e minute, notre compatriote Alexis Saelemaekers a finalement doublé la mise en terminant le joli rush de Hernandez.
 
Avec le courage du désespoir, Sassuolo a essayé de revenir. Le coup franc dévié de Berardi en fin de match a donné un peu d'espoir : 1-2. Mais Milan a tenu bon pour ainsi rester le leader invaincu de la Serie A. 2 mois et demi plus tard, Milan a été dépassé par son rival de l’Inter et compte 4 défaites pour 6 points de retard. Sassuolo, de son côté, est 9e au général.

Serie A

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top