Cette journée sonne le début de l’ESL Pro League pour sa 13ème édition ! Comme d’habitude, pratiquement toute la scène CS:GO s’y retrouve et espère bien empocher la plus grosse partie des 750.000$ de cash-prize. Revenons donc sur le format de cet évènement et les chances potentielles de chacun des participants.

 

Depuis ce lundi 8 mars, c’est la dernière itération de la Pro League ESL qui bat son plein. Avec le gratin du CS:GO international, vous serez assurés de voir du spectacle dans tous les groupes. En parlant de groupe, le format de cette saison est un peu différent des saisons précédentes, et on vous explique tout juste ici en dessous.

Format

Du 8 au 29 Mars se dérouleront les phases de groupe. Celles-ci verront se qualifier trois équipes parmi les six engagées dans chaque poule.
Ces groupes s’élèvent au nombre de quatre et seront tous joués en format de Ronde Robin, chaque équipe rencontrant ses adversaires une fois lors de Bo3 haletants.

© Liquipedia – La phase de groupe s’accompagnera de play-ins entre les équipes numéro 1 de chaque groupe pour assurer un seeding correct.

Les premiers de chaque groupe rejoindront les play-ins affrontant ainsi leur opposant, aussi 1er du groupe A/B ou C/D. Le gagnant de ce match se retrouve en demi-Finale tandis que l’équipe perdante sera reversée en quarts de finale. Les équipes finissant 2ème et 3ème de leur groupe se verront elles avancer au Round 12 des Play-Offs.

© Liquipedia – Les Play-offs seront elles limitées à 12 places, dont les 4 équipes top 1 de leur groupe qui seront reversées plus tard dans l’arbre.

Les Play-Offs se joueront en Bo3 sauf la Grande Finale qui elle se jouera en Bo5, pour le plus grand plaisir des amateurs de longues parties.

Équipes participantes

Sur les 24 équipes invitées à cette ESL Pro League (EPL), la moitié sont des équipes partenaires ayant ainsi payé des slots pour pouvoir être invitées aux évènements ESL de cette ampleur. Parmi elles, on peut compter Astralis, Complexity Gaming, Natus Vincere ou encore Team Vitality. Dix équipes de plus ont été invitées selon leurs classement HLTV direct, on y retrouve Gambit, Virtus Pro, Heroic ou encore BIG et OG. Les deux dernières, Endpoint et Team One, sortent en tant que vainqueurs des ESEA Premier.

© ESL Gaming – Chaque groupe de 6 équipes voit des favoris et des outsiders.

Complexity, BIG et Heroic sont déjà pressentis assez facilement comme vainqueurs du groupe A selon les pronostics. Mais nous ne sommes pas à l’abri d’un retour de OG après le bench de NBK, ou encore de FunPlus Phoenix qui pourrait bien créer la surprise.
Dans le groupe B c’est plus ouvert. Bien sûr il faut espérer le retour de Vitality à leur niveau international avec notre compatriote Nivera en joueur de rotation. Le trio gagnant pourrait être complété par NiP. Les suédois sont en forme depuis les IEM Katowice. On oublie pas FaZe Clan qui pourrait profiter de la mauvaise forme de G2 qui vient de se passer de KennyS.

Le groupe C paraît quant à lui plus facile déjà en l’absence d’équipe européenne. Natus Vincere et Gambit semblent bien partis en ce début de saison 2021, Gambit gagnant d’ailleurs les derniers IEM de Katowice. La troisième place devrait revenir à Furia, les brésiliens sont toujours aussi redoutables.

Le dernier groupe devrait voir assurément Astralis et Virtus Pro en tête de celui-ci avec derrière eux ou potentiellement au coude à coude, Evil Geniuses. La structure américaine vient d’ailleurs de recruter oBo. Le jeune prodige américain de 17 ans est en effet de retour sur la scène internationale après avoir quitté Complexity Gaming en fin d’année 2020.

Le départ est donc déjà donné par le groupe A ! En effet Complexity Gaming s’est imposé face à FPX et d’autres matchs se sont enchaînés les uns après les autres, mais ce n’est que le début d’un long mois de matchs quotidien, ou presque, pour les équipes du top international. Nous vous tiendrons bien entendu informés des scores importants et des résultats de la phase de groupe dès que possible, ici sur Pickx.be !