Les célébrations mythiques : Pauleta plane sur le Parc des Princes

Entre Paris et Marseille, c’est une rivalité incroyable. Alors quand un joueur, adulé par son club, marque contre l’autre, il faut que sa célébration soit à la hauteur de son but. Un bel exemple ? Pedro Miguel Pauleta.

En 2004, le PSG n’est pas encore sous pavillon qatari et le club francilien vit des saisons relativement moyennes à l’une ou l’autre exception. Rayon de soleil dans la grisaille de ces années parfois difficiles : Pedro Miguel Pauleta. Arrivé de Bordeaux, l’attaquant portugais a rapidement conquis les cœurs du Parc des Princes, que ce soit à Boulogne ou Auteuil.
 
Alors quand le Lusitanien s’offre un but de légende face à l’éternel rival de l’Olympic de Marseille, c’est plus qu’un stade qui explose, c’est toute une ville. Pauleta a vite mis Paris dans son cœur et après ce but, on sent toute la joie de l’attaquant qui nous gratifie d’une célébration mythique.

L'Aigle des Açores

Au Portugal, Pedro Miguel Pauleta a hérité d’un surnom : l’Aigle des Açores. Véritable rapace des rectangles, sa vision et son sens du but en ont fait l’un des meilleurs attaquants que la Ligue 1 ait connu. Jusqu’aux arrivées d’Ibrahimovic et Cavani, c’était lui le meilleur buteur de l’histoire du club.
 
Quand il marque contre Marseille cette après-midi du 25 avril 2004, d’un incroyable lob dans un angle impossible, l’attaquant portugais se dirige directement vers la tribune Auteuil située derrière le but de Fabien Barthez en mimant un aigle.

Casse la démarche

Bien avant un certain Samuel Umtiti, Pedro Miguel Pauleta enchaine ensuite sa célébration avec des pas saccadés. Une démarche cassée qui a cependant tellement plus de classe que celle du défenseur du FC Barcelone.
 
Pour la petite histoire, le Portugais inscrira un deuxième but dans ce match, lequel se terminera sur le score de 2-1. En fin de saison, Paris terminera deuxième tandis que l’OM n’émergera qu’à la 7e place, sans qualification européenne au bout.
 
Dans cette nouvelle série, nous revenons sur des célébrations mythiques. Revivez le moment où Messi a fait du Bernabeu son jardin privé.
 

Ligue 1

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top