Cleveland - Golden State, c’est un classique dans années 2010 avec 4 Finales NBA consécutives entre les deux franchises. Si les Warriors en ont reporté 3, le sacre des Cavaliers de LeBron James en 2016 reste dans les mémoires.

La franchise des Golden State Warriors a écrit l’histoire entre 2014 et 2019 en accédant à 5 reprises aux Finales NBA tout en en remportant 3. Durant cette période, la "Golden Dynasty" était quasiment inarrêtable, emmenée par un Stephen Curry, bien entouré par Klay Thompson, André Iguodala, Draymond Green et à partir de 2016 par Kevin Durant.

Face aux hommes de Steve Kerr, une franchise se dresse : les Cavaliers d’un certain LeBron James. Double champion NBA avec Miami, le King fait son retour en 2014 à Cleveland, dans la franchise qui l’a drafté en 2003. Son but est simple : il veut offrir à la ville son premier titre NBA. Pour se faire, l’équipe peut compter sur son "Big Three" formé par LeBron James, Kyrie Irving et Kevin Love, récupéré du côté de Minnesota. Dès cette première année, Cleveland se hisse en finale mais malgré un LeBron extraordinaire, les Cavaliers doivent s’incliner 4-2 face à  a bande de Stephen Curry.

Une revanche à prendre

Suite à cette défaite, LBJ décide de résilier son contrat et de se montrer disponible sur le marché. Un moyen pour lui de mettre un petit coup de pression sur les dirigeants de la franchise afin qu’ils renforcent l’effectif. Finalement, il resigne un nouveau contrat à Cleveland et la franchise reprend la route vers son premier titre. Les Cavaliers terminent premiers de la saison régulière à l'est mais ont connu un changement de coach. David Blatt a en effet été licencié pour des tensions avec certains joueurs. Tyrron Lue lui succède.

Lors des play-offs, ils ne font qu’une bouchée des Detroit Pistons (4-0). Les Hawks subissent le même tarif alors que les Toronto Raptors parvient eux à gagner deux matches mais pas la série. Cleveland atteint la grande Finale NBA pour la deuxième année de suite. Et l’adversaire est le même : les Golden State Warriors.

Les joueurs de San Francisco sortent d’une saison historique où ils ont signé un nouveau record avec 73 victoires en saison régulière. En finale de conférence, les Warriors sont menés 3-1 par le OKC du duo Durant/ Westbrook mais ils s’en sortent pour retrouver les Cavaliers afin de tenter de décrocher un nouveau sacre.

Un début idéal pour les Warriors

Malgré quelques jours de repos supplémentaires par rapport à leurs adversaires, LeBron James et ses équipiers s’inclinent 104-89 dans le Game 1. La situation s’aggrave pour Cleveland, dominé de 34 points dans le deuxième match et qui est déjà dos au mur. Les Cavaliers réagissent dans le Game 3 grâce à une grosse performance du duo James/Irving et dominent les Warriors de 30 points.

Lors de la quatrième manche, Cleveland domine en début de quatrième quart mais voit la victoire lui échapper, notamment après quelques pertes de balle de LeBron James. Golden State mène 3-1 et n’est plus qu’à un succès d’un deuxième titre consécutif. Mais au court de ce quatrième match, une altercation éclate entre LeBron James et Draymond Green. Ce dernier est suspendu pour le cinquième match. Une absence qui se fera ressentir. 

Un renversement historique

Jamais une équipe menée 3-1 en Finale NBA n’avait surmonté ce déficit pour s’imposer. Et pourtant, les Cavaliers allaient réaliser cet exploit. Dans le cinquième match, Irving et James inscrivent chacun 41 points et permettent à leur franchise de toujours y croire. Dans le match suivant, LBJ réitère cette performance et les deux équipes vont devoir se départager dans un Game 7 qui promet.

Cet ultime match se déroule chez les Warriors. A l’Oracle Arena, les deux équipes ne se lâchent pas. Pendant un long moment, dans les derniers instants du match, le score se bloque à 89-89. La tension est bien présente. André Iguodala fonce en transition vers le panier des Cavaliers et pense donner l’avantage aux Warriors mais LeBron, sorti de nulle part, contre la tentative adverse. Derrière, Kyrie Irving plante un 3 point sur la tête de Stephen Curry. James assure la victoire 93-89 de Cleveland sur la ligne des lancers-francs.

Une victoire historique pour Cleveland, la ville qui courrait derrière un succès depuis 50 ans tous sports confondus. Cette Finale a marqué l’histoire de la NBA avec son scénario mais aussi les performances XXL de Irving et LeBron James. 

Une fois de plus… Dans le sport, tout est possible !