Après plus d’une semaine de compétition intense, les play-offs des IEM Katowice arrivent à grands pas. Les six meilleures équipes du tournoi se retrouvent donc dans ces phases finales, avec à la clé 1.000.000 $ de cash-prize et l’un des trophées les plus prestigieux de la scène CS:GO.

Comme nous l’avions déjà développé lors de notre dernier dossier sur les IEM Katowice, le tournoi majeur polonais est une victoire de prestige sur CS:GO et d’aucun pourrait comparer le niveau de jeu proposé à celui de la Champions League en football: seules les meilleures équipes y participent. Cette année toutefois, ce sont des noms pour le moins surprenants qui se sont hissés en phases finales, avec une présence particulièrement marquée des équipes russophones. En effet, quatre des six rosters en lice pour la couronne proviennent de l’Europe de l’Est avec Gambit, Team Spirit, Natus Vincere et même les ex-Avangar, évoluant désormais sous les couleurs de Virtus Pro.

De l’autre coté du continent, seule la structure d’Astralis est parvenue à se glisser parmi les prétendants au titre. Toujours imposant lors des grands rendez-vous, le géant danois aura fort à faire pour atteindre la grande finale, d’autant que device et ses compatriotes retrouveront Team Liquid sur leur route en cas de qualification pour les demis. La super-team Nord-Américaine, très en forme depuis la reprise, aura à cœur de confirmer ses belles performances affichées lors des phases de groupe, avec notamment un EliGE que l’on sait particulièrement redoutable.

© Liquipedia – Liquid et Spirit se sont qualifiés directement en Demi-Finales, un bon avantage.

Pour compléter ce tableau relevé, il faudra aussi compter sur la présence de Team Spirit. Vainqueur en titre de la première DreamHack Open de la saison après avoir écrasé FPX sur un score vierge, le quintet du dragon semble prêt à s’envoler vers un autre succès à la suite d’un sans faute contre G2, Heroic et, tiens donc, Astralis.

Bien sûr, les IEM nous ont habituées à des rencontres serrées et au dénouement souvent imprévisible. Tout reste donc à jouer sur le serveur officiel et des équipes habituellement favorites comme Astralis ou Natus Vincere pourraient revenir à leur niveau habituel au vu des enjeux.

Comme toujours, les phases finales sont à suivre ce week-end en livestream sur Pickx.be et Pickx Live et sur nos réseaux sociaux pour ne rien manquer de l’action !

Crédit image : ESL Gaming & Intel