La Lazio attendait ce rendez-vous depuis des semaines. La fumée blanche espérée s'est cependant transformée en soirée noire pour les Romains ce mardi en huitième de finale aller contre le Bayern Munich. Les Bavarois ont dominé de la tête et des épaules les disciples de Simone Inzaghi pour finalement l'emporter 1-4.
La messe était déjà dite à la mi-temps. Pour ce huitième de finale aller de la Ligue des champions entre la Lazio et le Bayern Munich, sans doute le plus déséquilibré sur papier, le marquoir indiquait, en effet, déjà le score de 0-3 au repos. Vu les absences de Douglas Costa, Serge Gnabry, Thomas Muller, Benjamin Pavard et Corentin Tolisso mais aussi de Tanguy Kouassi, Hansi Flick avait pourtant dû construire une équipe avec les moyens du bord. Le coach bavarois titularisait notamment au milieu Jamal Musiala, qui fêtera ses 18 ans vendredi.

Lewandowski grimpe sur le podium

Cela n'empêchait pas le Bayern de démarrer à vive allure. Alors que la Lazio semblait à l'aise dans la récupération de ballons, Robert Lewandowski interceptait une passe en retrait de Matteo Musacchio à Pepe Reina et crochetait le gardien avant d'ouvrir la marque (9e, 0-1). Le Polonais devenait ainsi seul le troisième meilleur buteur de l'histoire de la C1 devant Raul (71) et derrière Cristiano Ronaldo (134) et Lionel Messi (119).

La Lazio commençait à faire preuve de plus d'audace quand le Bayern doublait la mise par Musiala. Bien servi par Leon Goretzka à l'entrée de la surface, l'international U21 anglais, laissé seul, prenait le temps d'ajuster Reina (24e, 0-2) et devenait le plus jeune joueur du Bayern à avoir marqué en C1. Les Romains avaient à peine le temps d'esquisser une action ponctuée par un tir de Ciro Immobile contré par la défense (38e) que Kingsley Coman récupérait un ballon au milieu et filait vers le but. La frappe de l'attaquant français était alors repoussée par Reina mais Leroy Sané suivait bien pour finir le travail (42e, 3-0).

La Lazio sauve l'honneur

Cela sentait la débâcle pour la Lazio, qui voyait Francesco Acerbi dévier dans son but un centre de Sané (47e, 0-4). Les Romains avaient toutefois un sursaut d'orgueuil dans la foulée lorsque Joaquin Correa, auteur d'un exploit personnel, réduisait la marque (49e, 1-4). Le score n'évoluait ensuite plus. La cause était entendue.

Après un bilan d'1 point sur 6 en Bundesliga, le Bayern Munich en profite pour repartir de l'avant. La Lazio, elle, peut déjà se concentrer sur la suite du championnat italien où elle occupe la sixième place à une petite unité de la quatrième place. Une qualification pour la prochaine édition de la Ligue des champions est, en effet, bien plus probable qu'une qualification miracle pour le prochain tour. Les Bavarois ne risquent malheureusement pas d'être cléments en Allemagne le 17 mars prochain.

Suivez l'UEFA Champions League tout au long de la saison sur les chaînes de Proximus Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.