Après l'épreuve de clôture de la saison, courue dimanche à Oostmalle, l'heure est au bilan pour cet étrange millésime 2020-2021, perturbé par l'annulation de nombreuses épreuves. Mais on peut néanmoins dégager quelques tendances fortes de cet hiver. Une fois n'est pas coutume, honneur aux dames...
 
Quand il prend le départ, Mathieu van der Poel attire tous les regards et monopolise les victoires. Cet hiver, le Hollandais volant est devenu Champion du Monde à Ostende et a remporté 10 succès cette saison. Des victoires qu'il a toutes signées, c'est exceptionnel, entre le 12 décembre (Scheldecross à Anvers) et le 31 janvier (le Mondial d'Ostende). Van der Poel a disputé 14 cross, en a gagné 10 et a terminé 4 fois sur la deuxième marche du podium.
 
Au nombre de victoires cette saison, le dauphin de van der Poel est Eli Iserbyt avec 7 succès, dont le Championnat d'Europe. Le coureur de la formation Pauwels Sauzen-Bingoal a également enlevé le classement final du Trophée X2O. Wout Van Aert a lui remporté 5 cross (dont le Championnat de Belgique) et le classement final de la Coupe du Monde. Laurens Sweeck affiche également un bilan de 5 victoires. Toon Aerts a, lui, levé les bras en vainqueur 4 fois et s'est adjugé le classement final du Superprestige.
 
Mais, toutes catégories confondues, c'est la Néerlandaise Lucinda Brand qui aura marqué la saison de son empreinte. Ce qu'elle a réalisé cette saison la place tout simplement au-dessus du lot. Couronnée Championne du Monde à Ostende, elle a également remporté les classements finaux de la Coupe du Monde, du Superprestige et du Trophée X20 Trofee. Elle a disputé 28 cross, est montée 26 fois sur le podium et a signé 12 victoires.
 
Ceylin del Carmen Alvarado doit, elle, se 'contenter' de 10 victoires, dont le Championnat d'Europe. Denise Betsema a remporté 8 victoires. La jeune Hongroise Kata Blanka Vas avec 5 victoires au compteur est l'incontestable révélation de la saison.