Le Lierse Kempenzonen avait ouvert le score dimanche à Lommel, tout comme la semaine précédente face au KMSK Deinze. Mais les Pallieters n'ont à nouveau pas su préserver cet avantage. Face à Deinze un but tardif de Dylan De Belder les avait contraints au nul. En déplacement à Lommel, les Lierrois ont même été battus suite à des buts de Thordarson et de Verschueren. Un scénario qui se répète pour l'équipe du Lisp... 
 
C'est déjà la neuvième fois cette saison que le Lierse Kempenzonen ouvre le score. C'est un tout petit peu moins que le RWDM ou Deinze. Même le RFC Seraing, deuxième au classement, n'a ouvert le score qu'une fois de plus que les Pallieters.
 
Nombre d'ouverture du score :
 
16: Union SG, KVC Westerlo
13: Lommel SK
11: RWDM
10: SK Deinze, RFC Seraing
9: Lierse Kempenzonen
 
Mais où le bat blesse, c'est dans la façon de gérer cette avance prise d'emblée au marquoir. Le Lierse Kempenzonen n'a gagné que 44% des matches où il avait pris l'avance. Seul le Club NXT fait pire avec 17% , alors que l'Union SG a gagné tous les matches où elle a défloré le marquoir. Le RFC Seraing affiche un pourcentage de victoire de 90% dans ce cas de figure. Ce n'est pas par hasard que les Métallos comptent 18 points de plus que les Lierrois... 
 
Pourcentage de victoires après ouverture du score
 
100%: Union SG
90%: RFC Seraing
72%: RWDM
70%: SK Deinze
69%: Lommel SK
50%: KVC Westerlo
17%: Club NXT
 
Sur les neuf matches où le Lierse Kempenzonen a ouvert le score, les Pallieters ont perdu 4 fois, soit dans 44% des cas. Une moyenne largement plus mauvaise que tous les autres clubs de D1B.
 
Pourcentage de défaites après ouverture du score
 
44%: Lierse Kempenzonen
33%: Club NXT
25%: KVC Westerlo
18%: RWDM
15%: Lommel SK
10%: SK Deinze, RFC Seraing
0%: Union SG