Ce dimanche, c’est le Clasico entre le Standard et Anderlecht. En temps normal, c’est le genre de match qui peut promettre beaucoup de spectacle. Mais actuellement, les deux équipes ne sont pas au mieux de leur forme.
Le week-end dernier, le Standard et Anderlecht ont déçu leurs supporters mais aussi leurs coachs respectifs. Battus à Zulte-Waregem (3-2) pour les Rouches et contre Courtrai (0-2) pour les Mauves, les deux formations ont loupé le coche dans la course aux PO1.
 
Le duel entre les deux ennemis jurés prévu ce dimanche à 13h30 sentira donc le souffre. Pour autant, il y a fort à parier que le spectacle ne sera pas au rendez-vous car tant le Standard qu’Anderlecht ne sont pas au mieux de leur forme. On peut carrément le dire, les deux équipes sont malades à certains points de vue.
 
Le Standard en mode portes ouvertes
 
Si le Standard version Montanier affichait une réelle solidité défensive, c’est fort différent depuis quelques semaines et l’arrivée de Mbaye Leye à la tête de l’équipe. Le Sénégalais a réveillé l’esprit offensif des Liégeois, symbolisé par Joao Klauss qui a déjà totalement fait oublier Obbi Oulare et Felipe Avenatti, mais en revanche c’est moins efficace sur le plan défensif.
 
Depuis son arrivée, le Standard a déjà encaissé 15 buts en 11 matchs, toutes compétitions confondues. La dernière clean sheet remonte au 20 janvier (0-4 à Malines), alors que sur les six dernières rencontres de championnat l’équipe s’est retournée à 12 reprises. Les erreurs commises sur les 3 buts contre Zulte-Waregem sont symptomatiques d’un malaise défensif criant.
 
Anderlecht et la panne sèche
 
Toutefois, le Standard ne doit pas plus craindre que ça Anderlecht car les Mauves ont aussi de gros problèmes en ce moment, mais sur le plan offensif. Lors des deux derniers matchs, le Sporting d’Anderlecht n’a pas cadré la moindre frappe ! Pire, ils n’ont pas inscrit le moindre but sur leurs trois dernières rencontres à domicile.
 
Les mauvaises langues diront que sans pénalty il est compliqué pour les Bruxellois (et en particulier Nmecha, spécialiste du genre) de marquer. Pourtant, contre Liège et l’Union les hommes de Vincent Kompany ont affolé les compteurs. Mais il s’agissait, faut-il le rappeler, d’équipes issues des divisions inférieures. Sur les 6 dernières rencontres de championnat, Anderlecht n’a inscrit que 3 petits buts…
 
Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.