Ce soir, en ouverture de la 20e journée, nous aurons droit à un face à face direct entre Dante Vanzeir et Georges Mikautadze. Ces deux attaquants, qui dominent le classement des buteurs, auront l'occasion de se disputer la couronne de roi de la D1B. En attendant le match entre le RFC Seraing et l'Union SG, nous avons comparé leurs stats...
 
Réalisme vs. opportunisme
 
Première différence notable entre ces deux buteurs-nés : le nombre de tentatives. En 14 matches, Mikautadze a tenté 75 fois sa chance au but, dont 35 tirs cadrés et 16 buts inscrits. Vanzeir, lui n'a frappé au but que 43 fois en 19 rencontres, dont 23 essais cadrés et 17 buts marqués. 
 
Vanzeir a inscrit tous ses buts de relativement près et toujours dans les 16 mètres alors que Mikautadze, doté d'une frappe puissante, a inscrit 3 buts de l'extérieur du rectangle.
 
Répartition des buts
 
Sur les 33 buts inscrits par les deux attaquants, seul un but a été inscrit de la tête (Vanzeir). Aucun de ces deux gaillards n'est à proprement parler un specialiste du jeu aérien. Vanzeir a remporté 30% de ses duels de la tête, Mikautadze à peine 19%.
 
C'est du droit, leur meilleur pied, qu'est venu la majorité de leurs buts (14 pour Vanzeir, 12 pour Mikautadze). Mais ils savent tous deux parfois se montrer opportuniste du gauche (2 buts pour Vanzeir, 4 pour Mikautadze).
 
A la limite du hors-jeu
 
Dans sa recherche permanente de la rupture, Vanzeir se tient beaucoup plus à la limite du hors-jeu que son homologue de Seraing. L'attaquant de poche de l'Union a été sifflé 17 fois hors-jeu cette saison alors que Mikautadze ne s'est fait prendre que 8 fois. Mais Vanzeir a disputé 5 matches de plus que Mikautadze.
 
Passes
 
Ces deux joueurs ne sont pas seulement des machines à marquer. C'est ainsi que Vanzeir apparaît à la deuxième place de notre classement des assists (6 assists et 12 passes-clés). Mikautadze, lui, n'a signé qu'une passe décisive et 5 passes-clés.
 
Pourrtant, Mikautadze est plus impliqué dans le jeu de son équipe que Vanzeir. L'attaquant de pointe de Seraing touche une moyenne de 36 ballons par match alors que Vanzeir affiche une moyenne de 27,5 ballons touchés par rencontre. Mikautadze, avec 15 passes réussies par match fait mieux que Vanzeir sur ce plan (9 passes réussies par match).
 
Conclusion
 
Il ne fait aucun doute que nous avons affaire à deux buteurs exceptionnels, aux styles de jeu très différents. Vanzeir est plus réaliste et plus actif dans les seize mètres alors que Mikautadze participe plus au jeu collectif, s'appuie plus sur les combinaisons et tente sa chance dès qu'il approche de l'entrée du rectangle.